•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les visages de l’itinérance, entre l’ombre et la lumière

Maud Cucchi

À Vancouver, le square Victory présente un nouveau visage ces jours-ci. D’immenses portraits en noir en blanc tapissent les allées de ce petit parc situé à quelques encablures de la rue Hastings, l’un des quartiers les plus défavorisés du Canada.

Aucun nom, aucune explication sur les photos. Pourtant, l’expressivité de ces modèles non conventionnels en dit long.

Certains passants les évitent soigneusement, d’autres les piétinent sans ménagement, mais personne ne peut les ignorer complètement sur son passage.

Quatre portraits en noir et blanc grand format collés au sol dans un parc

Une vingtaine d'affiches sont collées avec un mélange d'eau et de farine, sur le sol du square Victory, à Vancouver.

Photo : Radio-Canada / Alexandre Milette-Gagnon

La vingtaine d’affiches collées au sol ne portent que la signature du concepteur du projet, le célèbre photographe français JR, mondialement connu pour ses collages photographiques urbains.

Gros plan sur le coin d'une affiche usée avec le mot clic insideoutproject.

Aucun nom n'apparaît sur les affiches, seulement le titre du concept lancé par l'artiste JR, le projet «Inside Out».

Photo : Radio-Canada / Alexandre Milette-Gagnon

Mais ces portraits canadiens ont été pris par l’artiste d’Edmonton Jerry Cordeiro, le seul à avoir été sélectionné pour exporter le projet de photos Inside Out au Canada.

Ce dernier a fondé Humans of Edmonton Experience, un collectif qui poste sur les réseaux sociaux des images et des récits d'habitants marginalisés.

Un homme caché sous un capuchon photographié de dos en train de coller une affiche au sol.

Jerry Cordeiro a demandé plusieurs autorisations à la Ville pour coller ses affiches, mais n'a jamais obtenu de réponse.

Photo : Radio-Canada / Maud Cucchi

La proposition de cette exposition participative tombait tout à fait dans son mandat : tout candidat souhaitant faire passer un message politique, social, environnemental ou artistique peut faire gratuitement imprimer ses portraits en très grand format dans le studio de JR à New York, et se les faire expédier pour les coller lui-même, s’il est sélectionné.

Une poubelle avec des grafitis et dessus, la photo arrachée d'un homme à capuche.

Les photos sont exposées sur des poubelles d'une ruelle cachée du Downtown Eastside, à Vancouver.

Photo : Radio-Canada / Alexandre Milette-Gagnon

En guise de cimaises, Jerry Cordeiro a choisi le sol du square Victory fréquenté par les itinérants, ainsi que les poubelles d’une ruelle adjacente.

Je pense à tous ces gens qui sont étendus par terre, et que l’on croise sans prêter attention. Ces photos donnent une chance aux passants de vraiment regarder ces visages.

Jerry Cordeiro, artiste.

Le collage avec un mélange d’eau et de farine ne prend que quelques minutes à l’artiste qui préfère oeuvrer sous sa capuche et derrière ses lunettes noires. En digne cousin de JR, donc.

Un homme assis sur un banc, penché, avec des lunettes noires, des tatouages sur les bras et un jersey noir.

À l'image de JR, Jerry Cordeiro a trouvé sa signature visuelle derrière ses lunettes noires et sa capuche.

Photo : Radio-Canada / Alexandre Milette-Gagnon

Les clichés exposés ont été sélectionnés parmi quelque 10 000 portraits pris depuis 2014.

Ce sont des gens qui restent dans l’ombre, c’est mon travail d’essayer d’aller chercher leurs histoires, de poser une voix sur leurs visages.

Jerry Cordeiro, artiste.

Jerry Cordeiro veut jeter une autre lumière sur l’itinérance et les victimes de dépendances, un cercle vicieux qu’il connaît personnellement.

Il nous confie que la photographie l’a sauvé, grâce à l’appareil qu’une amie lui a prêté à une période sombre de sa vie.

Quid de l’avenir de ces photos collées? Elles vont être emportées, il pleuvra dessus, on va les arracher, tout comme les autres éléments de la rue, dit-il, la veille de l'éviction officielle d’un campement d’itinérants, à quelques rues du square Victory.

Colombie-Britannique et Yukon

Photographie