•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Calgary va enfouir des déchets plastiques

Des croissants  dans un emballage de plastique transparent.

Ce plastique n'est pas du même type que celui d'une bouteille d'eau.

Photo : Radio-Canada / David Donnelly

Radio-Canada

La Ville de Calgary dit qu’elle va devoir enfouir 2000 tonnes d’emballage plastique qu’elle stockait depuis deux ans, car elle n’a pas trouvé de solution pour les recycler.

Selon la chef du département de la gestion des déchets et du recyclage de Calgary, Sharon Howland, la Municipalité avait exploré un certain nombre d'options, mais aucune n'était viable. 

« C’est la première fois que nous devons enfouir des matériaux en raison de problèmes du marché et nous sommes aussi déçus que de nombreux habitants de Calgary », a-t-elle déclaré.

« Notre priorité a toujours été de garder les matériaux recyclables hors des dépotoirs. Malgré nos efforts pour trouver une solution, nous devons réduire les coûts de stockage et nous concentrer sur le recyclage », a-t-elle ajouté.

Le stock d’emballage plastique augmente depuis septembre 2017, depuis que la Chine, un des principaux acheteurs des matières recyclables canadiennes, a cessé d’importer certains types de produits.

Une décharge.

Que faire de nos déchets? Au-delà de la gestion des matières résiduelles, pour atteindre zéro déchet, il faut aussi partir de la base, estiment les experts.

Photo : iStock

En attendant une solution, Calgary a dépensé 330 000 $ en location de dizaines de semi-remorques pour emmagasiner les plastiques. Selon la Ville, les coûts d’enfouissement s'élèveront à 130 000 $.

Isabelle Couture, la cofondatrice de l’organisme Plastic free YYC, qui fait la promotion d’un usage moins important de plastiques à usage unique, s’avoue déçue.

Deux mille tonnes, c’est quand même considérable en sachant que c’est un produit qui est maintenant recyclable

Isabelle Couture, cofondatrice de Plastic free YYC

Solutions possibles

Calgary a trouvé une solution pour recycler les nouveaux plastiques à double coque, mais cette option n’est pas accessible pour les déchets qui étaient stockés par la Municipalité.

La métropole ainsi qu'Edmonton et d’autres villes dans la province font aussi pression auprès du gouvernement albertain pour qu’un programme de responsabilité des producteurs soit mis en place.

Une épicerie zéro déchet

En matière de zéro déchet, la réduction à la source et le changement des habitudes de vie sont aussi importants que la gestion des matières résiduelles.

Photo : La Presse canadienne / JONATHAN HAYWARD

Une épicerie zéro déchet.

Pour atteindre zéro déchet, la réduction à la source et le changement des habitudes de vie sont aussi importants que la gestion des matières résiduelles.

Photo : La Presse canadienne / JONATHAN HAYWARD

Selon l’Association des municipalités de l’Alberta, cela allégerait la pression financière des municipalités.

« En ce moment, ce sont les citoyens qui payent pour le recyclage, mais avec ce programme, cette responsabilité serait transférée aux fabricants. Cela pousse l’industrie à trouver des moyens de rendre les emballages plus recyclables », explique Isabelle Couture.

« C'est toujours mieux d'avoir une réduction des déchets avant qu'ils n'existent, ajoute-t-elle. C'est pour cela qu'on aimerait que les compagnies établissent des pratiques qui réduisent les emballages. »

Quatre bocaux en verre remplis de noix, de biscuits et de carottes.

Comment vivre sans produire de déchets

Photo : La Presse canadienne / CHAD HIPOLITO

Le ministère de l’Environnement se dit ouvert à l'étude de la question.

« Nous continuerons de prendre en compte les recommandations des parties prenantes et d'évaluer ce qui se fait ailleurs afin de créer des solutions valables pour améliorer les possibilités de recyclage pour les Albertains », dit Jeff Sinclair, porte-parole du ministre de l'Environnement et des Parcs.

La plupart des provinces canadiennes ont des programmes semblables, mais pas l'Alberta. En Colombie-Britannique, les entreprises assument l'entière responsabilité du recyclage.

Alberta

Recyclage