•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Église Saint-Jérôme : Matane derrière Patrimoine Matane

Église Saint-Jérôme-de-Matane

Église Saint-Jérôme-de-Matane (archives)

Photo : Radio-Canada / Jean-François Deschênes

Joane Bérubé

La Ville de Matane se montre favorable envers les démarches de Patrimoine Matane pour l’acquisition de l’église Saint-Jérôme ainsi que de celles du comité de sauvegarde et de son projet de serres verticales.

Le maire de Matane, Jérôme Landry, indique qu’une lettre d’appui sera envoyée à l’évêque du diocèse, Monseigneur Denis Grondin, ainsi qu’à la Fabrique de Matane.

Le maire et les conseillers ont rencontré la semaine dernière des représentants des deux organisations qui leur ont présenté leur projet.

Patrimoine Matane achèterait l’église qui deviendrait un espace communautaire avec une salle multifonctionnelle. La proposition a été déposée à la Fabrique.

Les coûts de chauffage seraient assurés par l’exploitation des serres verticales et la production de micropousses, à partir de la technologie d’Inno-3B.

Un plan d’affaires est en préparation par le comité de sauvegarde en collaboration avec la MRC de Matanie et la SADC de la région de Matane. De l’avis du président du comité de sauvegarde, Paul Gauthier, la Fabrique se montre ouverte et collabore bien aux démarches de son comité.

Le comité de sauvegarde souhaite que la transaction entre Patrimoine Matane et la Fabrique puisse être effectuée cet automne, avant l’hiver.

L’an dernier, le comité de sauvegarde avait pu payer le chauffage du bâtiment grâce à une collecte de fonds. L’organisation n’avait eu aucun accès à l’église et a indiqué plus tard qu’elle ne paiera pas le chauffage l’hiver prochain si les conditions de la Fabrique demeurent les mêmes.

Pancarte à vendre

Située au centre-ville de Matane, l’église Saint-Jérôme est considérée, depuis l’an dernier, comme un bâtiment excédentaire par la Fabrique Cœur-Immaculé-de-Marie. Pour des questions d'assurance, une clôture de métal encercle l'église.

Une pancarte à vendre a été installée sur la porte principale, en haut du parvis, au début de l’été.

Pancarte À Vendre collée sur une porte d'église.

L'église Saint-Jérôme de Matane est à vendre.

Photo : Radio-Canada / Jean-Francois Deschenes

Même si elle appuie les démarches en cours, la Ville n’entend pas s’ingérer dans les discussions et aucune rencontre avec les représentants de la Fabrique n’est au programme. C’est vraiment de laisser les promoteurs faire leurs démarches. On souhaite qu’il puisse y avoir des activités et qu’on enlève au plus vite la pancarte à vendre sur l’église qui fait vraiment ordinaire dans une saison touristique, commente Jérôme Landry.

Le maire précise que la Ville se montre patiente afin de permettre un dénouement dans le dossier, mais que la situation pourrait changer.À un moment donné, on va prendre une décision et on va faire respecter la réglementation municipale. Si effectivement, le bâtiment n’a plus une vocation religieuse. On va imposer des taxes municipales.

L’église et le terrain sont évalués par la municipalité à plus de 1,4 million de dollars.

Gaspésie et Îles-de-la-Madeleine

Infrastructures