•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Vidéotron et Cablevision : Christine Moore interpelle le CRTC

Christine Moore (archives)

Photo : La Presse canadienne / Sean Kilpatrick

Annie-Claude Luneau

La députée Christine Moore interpelle le président du Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) dans le dossier du bras de fer entre Vidéotron et Cablevision.

La néo-démocrate demande au CRTC d'obliger Cablevision à négocier une entente-cadre avec l'entreprise Vidéotron pour que cette dernière puisse utiliser le réseau de sa concurrente.

Rappelons que Vidéotron a annoncé en juillet son intention d'offrir ses services aux clients résidentiels de l'Abitibi-Témiscamingue dès l'automne, mais quelques semaines plus tard, a accusé Cablevision, propriété de Bell Canada, de refuser de signer l'entente déjà conclue entre les deux géants des télécommunications.

Dans sa lettre au CRTC, Christine Moore va jusqu'à dire qu'il s'agit d'une nouvelle action de Bell Media /Cablevision pour conserver son monopole et priver les citoyens de l'Abitibi-Témiscamingue de prix compétitif.

Elle demande au CRTC d'obliger Bell à négocier de bonne foi avec Vidéotron.

Abitibi–Témiscamingue

Politique fédérale