•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Enjoliver les systèmes hydroponiques avec des meubles rétro

Une femme regarde un meuble dans lequel pousse des plantes

Émilie Côté est la propriétaire de Rien ne se perd - Meubles revalorisés. En plus de donner une 2e chance à des meubles, elle trouve intéressant d'en bonifier leur utilité.

Photo : Radio-Canada / Mireille Roberge

Radio-Canada

La rencontre entre deux entrepreneurs a permis de mixer un vaisselier rétro valorisé à un système hydroponique. Cette nouvelle idée permet de donner une deuxième vie à un meuble tout en encourageant l’agriculture urbaine.

Émilie Côté est propriétaire de Rien ne se perd - Meubles revalorisés. Elle remet à neuf des meubles qui ont manqué d’amour à travers le temps. Alexandre Chamberland, lui est président de Systèmes Vireo, une entreprise qui crée des installations pour faire pousser des plantes, comme de la laitue, dans les résidences, les bureaux et les écoles.

Au printemps, les deux entrepreneurs ont réalisé que les valeurs de leur projet respectif sont similaires et qu’il est possible de les mettre en commun. Les idées pour valoriser les systèmes hydroponiques sont infinies, admet Émilie Côté, mais des meubles usagés, je n’ai pas vu ça encore.

Chez Systèmes Vireo, les installations qu’ils proposent sont déjà munies de structure en bois, mais Alexandre Chamberland trouvait intéressante l’idée d’aller plus loin.

Une porte vitrée, à l'intérieur, on peut y voir des plantes qui poussent grâce à un système hydroponique.

Le meuble choisi pour le prototype des deux entreprises est un vaisselier, un meuble qui sait prendre sa place dans une pièce.

Photo : Radio-Canada / Mireille Roberge

Ils ont donc créé un premier prototype : un vaisselier. On voulait que ce soit un meuble visible dans une pièce, qui met bien de l’avant notre idée, explique Alexandre Chamberland. Comme un vaisselier prend une bonne place dans la cuisine, c’était intéressant de l’utiliser pour y faire pousser les plans, dit-il.

Puisque les installations de Vireo contiennent de l’eau et que c’est humide, Émilie Côté indique qu’elle doit s’assurer que les meubles soient bien protégés.

Alexandre Chamberland regarde les plantes qui poussent dans son système

Alexandre Chamberland est le président d'une entreprise qui conçoit des systèmes hydroponiques, des genres de potagers pour la maison.

Photo : Radio-Canada / Mireille Roberge

Alexandre Chamberland ajoute que l’expertise de son entreprise permet de prendre des décisions, comme le fait d’enlever des vitres du meuble, afin d’obtenir les meilleures conditions possible pour permettre aux plantes de grandir.

À long terme, les deux entrepreneurs espèrent continuer de créer des meubles ensemble et de les vendre. Ils souhaitent aussi attirer l’attention des autres entreprises de leur quartier de Saint-Sauveur à Québec qui pourraient les accompagner dans le projet.

Propos recueillis par Mireille Roberge

Québec

Maison