•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Élections au Manitoba : des promesses sur le cinéma, la pauvreté et la petite enfance

Trois chefs de partis politiques au Manitoba sont représentés dans un collage de photos.

Les chefs des principales formations politiques au Manitoba : le progressiste-conservateur Brian Pallister, le néo-démocrate Wab kKnew et le libéral Dougald Lamont.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Lors de cette neuvième journée de campagne électorale au Manitoba, les libéraux se sont penchés sur la pauvreté, les progressistes-conservateurs ont mis l'accent sur la production cinématographique et vidéo dans la province, et les néo-démocrates ont parlé de la petite enfance.

Dans un communiqué de presse, le Parti libéral du Manitoba a annoncé qu'il mettrait fin à de nombreuses années de négligence et d'inaction envers la pauvreté au Manitoba.

Le chef du parti, Dougald Lamont, assure que d'ici 2024, tous les Manitobains auraient droit à un revenu viable.

Pour ce faire, M. Lamont veut réformer le Programme d'aide à l'emploi et au revenu (PEAR) et ajouter trois nouveaux programmes pour permettre aux personnes de sortir de la pauvreté :

  • mettre sur place un revenu de base qui s'appuierait sur le modèle d'impôt négatif sur le revenu qui s'ajouterait au revenu.
  • augmenter le salaire minimum à 15 $ l'heure dans les deux prochaines années suivant son élection
  • initier un programme d’emploi volontaire Manitoba Works for Good qui paierait les personnes sans emploi pour occuper des emplois dans le domaine public, une alternative au revenu de base et au PAER

Ce plan donne aux personnes la dignité et les occasions qui ont été refusées depuis des années.

Dougald Lamont, chef du Parti libéral du Manitoba
Notre dossier sur les élections provinciales 2019 au Manitoba

Les progressistes-conservateurs : industrie du cinéma

Le chef du Parti progressiste-conservateur, Brian Pallister promet d'augmenter de 25 millions de dollars le financement de production cinématographique et vidéo au Manitoba, dans les quatre prochaines années suivant son élection.

Un gouvernement progressiste-conservateur investirait 1,5 million de dollars dans la formation et l'éducation des travailleurs de cette industrie pendant les cinq prochaines années.

La production cinématographique et vidéo met les projecteurs sur notre province.

Brian Pallister, chef du Parti progressiste-conservateur du Manitoba

Le NPD : les services de garde

Le chef du Nouveau Parti démocratique, Wab Kinew annonce qu'il veut réformer les services de garde et les offrir à un coût abordable pour les parents.

Wab Kinew veut lever le gel des fonds du gouvernement Pallister pour les programmes d’apprentissage et de développement des centres de la petite enfance agréés.

Le chef néo-démocrate promet de construire 600 nouvelles places de garderie par année, avec 8500 $ en fonds capitaux par nouvelle place et 6000 $ par nouvelle place pour le coût de fonctionnement.

Le coût de fonctionnement total en 2020-2021 serait de 900 000 $ et augmenterait à 11,7 millions de dollars en 2023-2024.

Il promet de transférer la responsabilité des services de garde du ministère de la Famille au ministère de l'Éducation et de la Formation.

M. Kinew promet de travailler de concert avec les parents et les éducateurs de la petite enfance pour éliminer le temps d'attente et instaurer un coût de 15 $ par jour au service de garde d'ici 10 ans.

Manitoba

Politique provinciale