•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Il s'est égaré dans les bois du nord de la Colombie-Britannique pendant 32 heures

Un garçon de 4 ans allongé dans un lit d'hôpital.

George Hazard-Benoit, 4 ans, a disparu pendant 32 heures dans le nord de la Colombie-Britannique avant d'être retrouvé.

Photo : Soumise par Tykao Hazard

Radio-Canada

Un garçon de 4 ans a été retrouvé dimanche soir, 32 heures après s'être égaré dans le nord de la Colombie-Britannique.

Tout a commencé samedi. Tykao Hazard s’est rendue avec son fils, George Hazard-Benoit, et un ami dans un endroit qu’elle connaît depuis son enfance, pour cueillir des baies, près de Mackenzie, à 180 kilomètres au nord de Prince George.

Il pleuvait quand tous trois sont arrivés en voiture vers 12 h 30, et George, vêtu d’un chandail à manches longues, d'un pantalon, d’espadrilles et d'un imperméable, préférait dormir dans la voiture.

Sa mère l’a laissé dans le véhicule et lui a dit de venir les rejoindre quand il se réveillerait, puisque son ami et elle cueillaient des petits fruits à quelques mètres de la fourgonnette.

Dix minutes plus tard, l’ami de Mme Hazard a découvert que George avait disparu de la voiture.

Les deux adultes se sont séparés pour tenter de le retrouver dans une région densément boisée près du terrain de camping de Lions Lake.

Après 5 minutes, Mme Hazard, prise de panique, a appelé son père. Elle a ensuite appelé la police.

Des recherches ont été menées par la Gendarmerie royale du Canada, des agents de conservation, des équipes de sauvetage et des centaines de bénévoles. Des chiens ont repéré l’odeur de George dans la fourgonnette. Les chercheurs étaient équipés de haut-parleurs et de véhicules tout-terrain.

Des équipes de recherche et sauvetage et des bénévoles sur un terrain boisé par temps gris.

Des équipes de recherche et sauvetage de même que des bénévoles ont participé aux recherches.

Photo : Tamara Wiese

Mme Hazard pensait avoir entendu la voix de son fils crier maman.

Mais [mon ami] ne cessait de dire que notre cerveau se trompait. À plusieurs reprises, nous avons cru l’avoir entendu et nous nous sommes précipités dans les bois, affirme Mme Hazard.

Après deux heures de recherches, cette dernière a téléphoné à Kris Benoit, le père de George, dont elle est séparée.

Je ne savais pas comment lui dire que j’avais perdu notre enfant, dit-elle.

Alors que la nuit s'approchait, samedi, la GRC a dit aux bénévoles de rentrer chez eux, mais a assuré la mère que les recherches allaient se poursuivre toute la nuit.

Mme Hazard dit qu'elle n'a dormi qu'une heure ou deux durant cette nuit pluvieuse. À midi, dimanche, 24 heures s'étaient écoulées depuis la disparition de l'enfant, et ses chances de survie avaient grandement diminué.

Finalement, des empreintes de pas ont été découvertes près d’un chemin de fer. Juste avant 20 h, dimanche, George a été retrouvé près de la rive du lac Williston.

La seule chose dont je me souviens, c’est lorsqu’on m’a dit : “Il a été retrouvé vivant.”

Tykao Hazard

Le garçon a été transporté par hélicoptère à l’hôpital de Mackenzie. Il était trempé et avait froid, mais n’avait pas d’autres blessures.

Sa mère dit qu’il se porte bien et qu’elle regrette de l’avoir laissé dans la fourgonnette.

Colombie-Britannique et Yukon

Faits divers