•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le premier ministre italien Giuseppe Conte démissionne

Giuseppe Conte a annoncé son intention de démissionner après le débat parlementaire

Photo : Reuters / Yara Nardi

Radio-Canada

Le premier ministre italien démissionne, mettant fin au gouvernement de coalition entre la Ligue et le Mouvement 5 Étoiles. Il en a fait l’annonce mardi devant le Sénat, où il a prononcé un discours très dur à l’endroit de son ministre de l’Intérieur Matteo Salvini, issu de la Ligue.

J'interromps ici cette expérience de gouvernement. J'entends conclure ce passage institutionnel de façon cohérente. J'irai voir le président de la République pour lui présenter ma démission.

Le premier ministre démissionnaire Giuseppe Conte

Giuseppe Conte a montré du doigt Matteo Salvini, l’accusant d’être irresponsable et d'avoir uniquement poursuivi ses propres intérêts et ceux de son parti en faisant éclater la coalition au pouvoir le 8 août.

Cher ministre de l'Intérieur, je t'ai entendu demander les "pleins pouvoirs" et appeler [tes partisans] à descendre dans la rue pour te soutenir; cette attitude me préoccupe, a lancé M. Conte à l’endroit du leader de l'extrême droite qui est également son vice-premier ministre.

Nous n'avons pas besoin des pleins pouvoirs, mais de dirigeants ayant le sens des institutions.

Le premier ministre démissionnaire Giuseppe Conte
Le premier ministre italien Giuseppe Conte s'adresse à la Chambre haute du Parlement au sujet de la crise gouvernementale en cours, à Rome.

« Nous n'avons pas besoin des pleins pouvoirs, mais de dirigeants ayant le sens des institutions », a déclaré Giuseppe Conte à l’attention de Matteo Salvini.

Photo : Reuters / Yara Nardi

Le président de la République Sergio Mattarella devrait entamer dès mercredi des consultations avec les dirigeants des partis politiques en vue d'un éventuel gouvernement de coalition.

L’annonce de la démission de M. Conte intervient après le dépôt d'une motion de défiance présentée par la Ligue, parti d'extrême droite, de Matteo Salvini, afin de renverser le gouvernement.

Porté par les sondages, Matteo Salvini veut des élections anticipées cet automne et espère obtenir la majorité pour gouverner seul le pays.

Incertitude

Mettant en garde contre une grave imprudence institutionnelle et un manque de respect à l'égard du parlement, M. Conte estime que l'initiative de Matteo Salvini plongera le pays dans une spirale d'incertitude politique et d'instabilité financière.

La volonté de Matteo Salvini de s'emparer du pouvoir affaiblira la position de l'Italie dans ses négociations avec l'Union européenne, selon le premier ministre démissionnaire.

L'Union européenne, pour sa part, ne cache pas son inquiétude quant à l'importance de la dette italienne, estimée à 134 % de son produit intérieur brut.

Giuseppe Conte a aussi évoqué le risque d’une hausse de la taxe sur la valeur ajoutée qui augmentera en janvier prochain si rien n'est fait pour combler un trou de 34 milliards de dollars.

Avec les informations de Agence France-Presse, et Reuters

Crises politiques

International