•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des bleuetières de la Côte-Nord pillées et vandalisées

Des bleuets sont bien visibles dans un champ.

Des bleuets dans un champ

Photo : Radio-Canada

Laurence Royer

Affiches arrachées, clôtures coupées, champs saccagés : les actes de vandalisme dans les bleuetières de la Côte-Nord se multiplient.

Au moins six producteurs, principalement dans la Manicouagan, ont été victimes de vandalisme, soutient le président de l’Association des producteurs de bleuets de la région Daniel Harvey.

Il ajoute que les méfaits frappent non seulement des producteurs de bleuets, mais aussi de fraises et de framboises, entre autres.

En entrevue à l'émission Bonjour la Côte, Daniel Harvey affirme que les actes de vandalisme entraînent d’importantes pertes financières et ralentissent les possibilités de croissance pour les producteurs agricoles de la région.

Ça devient très agressant pour les producteurs, déplore-t-il. Surtout que, si on prend l’exemple du bleuet, les prix ne sont pas au rendez-vous. Souvent, on produit en bas de nos coûts de production.

Champ de bleuets

Le président de l'Association des producteurs de bleuets de la Côte-Nord, Daniel Harvey, dans un champ de bleuets.

Photo : Radio-Canada

Selon Daniel Harvey, la sensibilisation serait l’une des solutions pour réduire les actes de vandalisme et la cueillette illégale. Il est d’avis que les gens ne comprennent pas toujours que les champs constituent des terrains privés.

On veut faire comprendre aux gens qu’on est chez nous. Je ne pense pas que les gens aimeraient qu’on aille cueillir des carottes ou des fruits dans leur jardin.

Daniel Harvey, président de l'Association des producteurs de bleuets de la Côte-Nord

Pour venir à bout du problème, des producteurs essaient aussi d’identifier les responsables avec des photos ou des plaques d’immatriculation dans l’objectif de les dénoncer à la Sûreté du Québec. Pour le moment, ces efforts n’ont pas donné les résultats escomptés, précise Daniel Harvey.

Plus de détails à venir

Côte-Nord

Agriculture