•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des grévistes des bases militaires de Kingston et de Petawawa manifestent à Ottawa

Un drapeau du syndicat.

Des grévistes de Kingston et de Petawawa veulent se faire entendre à Ottawa aujourd'hui.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Les commissaires qui assurent des services de sécurité à la base de Kingston et les responsables de l'entretien de la base de Petawawa, vont manifester à l'extérieur de leurs bureaux, pour se faire entendre auprès du gouvernement.

Le premier rassemblement des membres de l'Alliance de la Fonction publique du Canada (AFPC) qui travaillent à la sécurité à la base de Kingston, en Ontario, et qui sont en grève depuis le 24 juin, va se tenir devant les bureaux du 100, rue Gloucester, dans le centre-ville, près de la rue O'Connor.

Les travailleurs réclament de meilleures dispositions sur les congés de maladie depuis qu'ils ont perdu leurs deux jours de congé de maladie payé en vertu d'une loi adoptée par l'ancien gouvernement libéral de l'Ontario.

Un deuxième rassemblement sur l'avenue Industrial

Le deuxième rassemblement réunit les responsables de l'entretien de la base de Petawawa qui sont en grève depuis près de quatre semaines. Leur convention collective a expiré le 30 avril.

Ces travailleurs et travailleuses veulent une meilleure santé, une meilleure sécurité et de meilleurs avantages sociaux, a déclaré le syndicat. Depuis le 24 juillet, des piquets de grève ont été érigés à la base, ce qui a parfois ralenti la circulation à Petawawa, en Ontario.

Leur employeur, GDI Services aux immeubles, a déclaré dans un courriel qu'ils continuent de négocier avec les travailleurs et que la prochaine ronde de négociations est prévue pour jeudi.

GDI travaille très dur pour qu'ils retournent au travail dès que possible, a déclaré l'entreprise dans un échange électronique.

Les grévistes ont l'intention de se rassembler à leur bureau sur l'avenue Industrial, près de Trainyards.

Ottawa-Gatineau

Politique fédérale