•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des jeunes Métis reviennent d’un camp de plein air au parc Quetico

Cinq adolescents avec une rame devant une voiture blanche.

Les six adolescents ont pris la route pour le parc Quetico le 12 août pour y passer six nuits.

Photo : Facebook: Union nationale métisse Saint-Joseph du Manitoba

Radio-Canada

Six adolescents métis de Winnipeg, de 13 à 15 ans, ont participé à un camp de plein air d’une semaine au parc Quetico, en Ontario, grâce à un partenariat entre le programme de voyageur en milieu sauvage (Voyageur Wilderness Program) et l’Union nationale métisse Saint-Joseph du Manitoba (UNMSJM).

Selon la vice-présidente de l’UNMSJM, Andrina Turenne, ce séjour a été enrichissant pour ces jeunes.

Pendant la semaine de plein air au parc, ils ont appris à utiliser un canoë, à lire une carte et à utiliser une boussole. Ils apprennent même à choisir un [emplacement] par rapport au vent. "D’où vient le vent? Est-ce qu’il va être dans notre visage toute la nuit si on met notre tente ici?"

Andrina Turenne explique que les jeunes ont appris à coopérer et à s’entraider pendant les six nuits en milieu sauvage. C’était vraiment un travail d’équipe, confirme-t-elle.

Elle avoue que ce voyage a aussi permis aux jeunes de découvrir leur indépendance. Ils ont pu comprendre de quoi ils étaient capables, explique-t-elle.

Mme Turenne affirme que le partenariat a permis de réaliser la volonté de l’UNMSJM de mettre sur pied un camp de plein air depuis bon nombre d'années.

Ce choix de partenariat était facile : [Les responsables du Voyageur Wilderness Program] sont Métis, ils connaissent les histoires rattachées à la terre, il y a une préoccupation pour la préservation de la nature, le lien avec la terre et l’importance de l’eau.

De plus, le programme en milieu sauvage au parc Quetico se spécialise dans les voyages en canoë. Il n’y a pas vraiment de bateaux à moteur, il n’y a pas de chalets, tu vois rarement d’autres gens et il y a tout un réseau de rivières, de lacs et de portages, affirme Andrina Turenne.

Ce programme est, selon elle, une combinaison parfaite pour commencer une série de camps en plein air pour les adolescents.

Manitoba

Sports et loisirs