•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des zones scolaires mieux délimitées à Sherbrooke

Deux panneaux : un lumineux montrant la vitesse permise et l'autre, jaune, arborant deux enfants qui marchent.

La vitesse permise est de 30 km à l'heure dans une zone scolaire.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Même si la limite de vitesse aux abords de la majorité des écoles de Sherbrooke est réduite à 30 km/h en semaine, nombreux sont les automobilistes qui ne remarquent pas le changement d'environnement. Un projet pilote touchant sept écoles sera lancé dès la rentrée. L’objectif est de permettre aux conducteurs de mieux repérer les zones scolaires.

Ainsi, plusieurs mesures seront mises en place pour réduire la vitesse des automobilistes. La signalisation surdimensionnée, le marquage du pictogramme d'écolier, l'installation de radars pédagogiques ainsi que le marquage en zigzag aux entrées de zones font partie des solutions proposées par la Ville de Sherbrooke.

C’était de créer une signature visuelle, explique la présidente du comité de sécurité publique de la Ville de Sherbrooke, Danielle Berthold.

Ce genre de marquage [en zigzag] ne faisait pas partie des normes du ministère des Transports. La Ville de Sherbrooke sera novatrice dans ce domaine-là, affirme-t-elle.

Les écoles Sylvestre, Jean-XXIII, Boisjoli, Quatre-Vents, de la Maisonnée, Boisé-Fabi et Desranleau sont visées par le projet pilote.

C’est dans le secteur de l’école Desranleau que le problème d’excès de vitesse est le plus important : 28 % des constats d'infraction en zones scolaires sont remis aux abords de cette école.

Si les résultats du projet pilote sont concluants, les mesures d’atténuation pourraient être instaurées ailleurs à Sherbrooke.

Estrie

Politique municipale