•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les élus de Sherbrooke de tout coeur avec les employés de La Tribune

La Tribune fait partie du Groupe Capitales Médias.

La Tribune fait partie du Groupe Capitales Médias.

Photo : Radio-Canada / Emilie Richard

Radio-Canada

Plusieurs élus de Sherbrooke ont exprimé leurs inquiétudes quant aux importantes difficultés financières vécues par le Groupe Capitales Médias (GCM), propriétaire du quotidien La Tribune.

On est de tout coeur avec vous, c’est vraiment une triste nouvelle, a exprimé la présidente du comité exécutif, Nicole Bergeron.

On est un gouvernement de proximité qui a son importance. Et les médias régionaux ont aussi toute leur importance à jouer dans la vitalité du développement économique, culturel, politique.

Nicole Bergeron, présidente du comité exécutif.

Je m'attends à ce que le gouvernement soit déjà à pied d’oeuvre pour trouver des solutions. On espère que la solution va être globale et durable, estime-t-elle.

De nombreux élus ont profité de leur temps de parole à la fin de la séance du conseil municipal, lundi, pour énoncer leurs préoccupations.

Pour la conseillère municipale du district de Rock Forest, Annie Godbout, une réflexion s'impose. Ça nous touche tous, ça touche la démocratie. Toute l’économie du numérique implique une grande transformation dans nos façons de faire et d’être, croit-elle.

Un soutien de la Ville à La Tribune?

La conseillère municipale du district du Carrefour, Évelyne Beaudin, souhaite que la Ville de Sherbrooke soutienne La Tribune.

Le retrait des avis publics des journaux a fait perdre des revenus importants à ce média-là, rappelle-t-elle.

Il y a la Ville de Sorel-Tracy qui a décidé de les retirer, mais d’investir ce même montant sous une autre forme. Je pense qu’on pourrait faire la même chose à Sherbrooke. D’au moins maintenir notre budget de publicité et pourquoi pas l’augmenter. On a des besoins de communication immenses, soutient Mme Beaudin.

Quant au conseiller du district des Quatre-Saisons, Vincent Boutin, il estime que la problématique doit être observée dans son ensemble.

Quand on pense aux Google, Amazon, Facebook, Apple de ce monde, les revenus publicitaires qu’ils tirent souvent sans payer d’impôt. Le problème est davantage là. Oui, la Ville pourrait faire un bout, mais ultimement la vraie solution, c’est aux paliers supérieurs que ça va se jouer, expose-t-il.

Je pense qu’en tant que société, on ne peut pas se permettre de perdre un quotidien comme La Tribune, renchérit Vincent Boutin.

Estrie

Politique municipale