•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Coupable de meurtre, il veut être déclaré non criminellement responsable

Une image de côté de Silva Koshwal.

Silva Koshwal, 42 ans, a été reconnu coupable de meurtre au deuxième degré et d'indignité envers un cadavre.

Photo : Service de police d'Edmonton

Radio-Canada

Un Edmontonien reconnu coupable du meurtre de son ancienne petite amie souhaite être déclaré non criminellement responsable du crime.

Lors de son procès, lundi, Silva Koshwal, 42 ans, a été reconnu coupable de meurtre au deuxième degré et d'indignité envers un cadavre par le juge Sterling de la Cour du Banc de la Reine.

M. Koshwal avait été accusé en août 2015 après que le corps de Nadine Skow, âgée de 38 ans, eut été retrouvé criblé de coups de couteau dans son appartement, près de la 106e Avenue et de la 104e Rue.

Silva Koshwal et Nadine Skow s’étaient séparés en octobre 2014, et la victime a été retrouvée morte dans son appartement le 25 août 2015.

Elle avait été poignardée 101 fois avec plusieurs couteaux. 

Le soir du 25 août 2015, Silva Koshwal s'est rendu de son plein gré au quartier général de la police situé au centre-ville d'Edmonton.

Non criminellement responsable

L'avocat de la défense, Peter Royal, a demandé que Silva Koshwal soit déclaré criminellement non responsable en raison d'un trouble mental. 

À la demande de la défense, Leslie Block, un psychologue légiste, a passé 11 heures avec Silva Koshwal pour évaluer sa santé mentale. Selon lui, M. Koshwal souffrait d'un trouble de stress post-traumatique extrême et était dans un état de réalité perturbé quand il a tué son ex-petite amie.

D'après le psychologue, Silva Koshwal a été témoin d'horreurs durant sa jeunesse au Soudan, un pays déchiré par la guerre civile et le génocide.

Alberta

Crimes et délits