•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Voici les critères qui guideront la construction des écoles primaires du Québec

Une classe dans une école primaire.

À partir de maintenant, l'élève devra être au centre des préoccupations des architectes, indique le Guide de planification immobilière destiné aux établissements scolaires primaires.

Photo : Radio-Canada

Hugo Lavallée

Les nouvelles écoles devront être « belles, fonctionnelles, distinctives, évolutives et durables ». Dans un document transmis la semaine dernière aux commissions scolaires, et obtenu par Radio-Canada, le ministère de l'Éducation détaille les critères que les établissements d'enseignement primaire devront désormais respecter.

Ces règles s'appliqueront d'abord à la construction de nouveaux bâtiments, mais pourront aussi viser les projets d'agrandissement ou de rénovation d'écoles existantes. Le dernier document du genre avait été produit en 1977.

À partir de maintenant, l'élève devra être au centre des préoccupations des architectes, indique le Guide de planification immobilière.

« Prioriser la classe » et la lumière naturelle

Dans la mesure où des compromis devraient être faits, les concepteurs des nouveaux bâtiments devront toujours prioriser la classe.

Cette dernière devra être lumineuse. Alors que les fenêtres étaient considérées dans les années 1970 comme des sources de distraction à éradiquer, les nouvelles classes devront faire la part belle à l'éclairage naturel, sans toutefois constituer un facteur d'éblouissement pour les élèves et leurs enseignants.

Selon des études récentes, la lumière naturelle augmente l'apprentissage en stimulant la vue, l'humeur et la santé des élèves. En soutien à la lumière naturelle, de l'éclairage artificiel plein spectre de type spot DEL devra être utilisé.

Créativité et concentration

Les murs des écoles pourront être décorés pour favoriser l'appropriation des locaux tant par les enseignants que par les élèves, mais cela devra se faire en toute sobriété, puisque l'excès d'affichage est source de distraction.

Les écoles devront prendre soin de bien choisir les couleurs dont elles revêtiront leurs murs. Ces dernières devront être intemporelles de manière à encourager la créativité et la concentration. On favorisera la présence de bois à l'intérieur de l'école et, dans la mesure du possible, on veillera à ce que les fenêtres offrent des vues agréables [...] sur un environnement calme.

L'air des classes devra être sain et tempéré, exempt de tout contaminant, y compris de tout composant organique volatil provenant des matériaux de construction. L'acoustique devra être soignée afin d'éviter aux enseignants toute fatigue vocale, sécheresse de la gorge, enrouement et perte de voix.

L'importance des cours d'école

La cour d'école fera désormais partie intégrante du développement des nouveaux bâtiments. Elle doit être pensée comme une continuité de l'école, indique-t-on. Celle-ci devra permettre la pratique d'activités sportives, mais aussi la réflexion et la socialisation. Des aires de jeu distinctes seront prévues pour les enfants d'âge scolaire et préscolaire.

Il faut imaginer la cour d'école à l'échelle d'un enfant, essayer de voir le monde de son point de vue pour comprendre son expérience spatiale.

Extrait du Guide de planification immobilière

Les concepteurs devront en outre tenir compte des contraintes climatiques, de la direction des vents et de l'ensoleillement afin que la cour puisse être utilisée de façon optimale tout au long de l'année.

Pour prévenir leur « surchauffe », on évitera d'exposer les locaux d'apprentissage au sud.

Le document se penche également sur l'environnement immédiat des nouveaux bâtiments. Ces derniers devront idéalement être implantés près d'un parc ou d'une zone végétalisée.

Un bel environnement, intérieur et extérieur

Les commissions scolaires devront aussi tenir compte de la proximité des réseaux piétonniers et des pistes cyclables pour favoriser les déplacements actifs. La construction d'écoles à proximité d'autoroutes et de quartiers industriels est fortement déconseillée.

Les écoles devront favoriser, chez les élèves, les saines habitudes de vie. On y encouragera l'activité physique, la consommation d'eau et la saine alimentation.

Afin d'assurer la sécurité des élèves, on préconisera une organisation spatiale ouvrant un champ de vision assez dégagé pour les personnes assurant la surveillance. Des caméras de surveillance ou des mécanismes de contrôle de l'accès aux établissements pourront aussi être intégrés.

Les nouvelles écoles devront être construites selon les principes du développement durable et avoir une durée de vie d'au moins 75 ans.

Le document relève que les écoles bâties dans la foulée du baby-boom de l'après-guerre ont été construites dans un souci de rentabilité et de rapidité, sans tenir réellement compte des enjeux pédagogiques. Nombre d'entre elles sont déjà arrivées en fin de vie.

Cycle de vie moyen des écoles en fonction de leur année de construction

  • Avant 1949 : 75 ans
  • Entre 1949 et 1964 : 40 ans
  • Entre 1965 et 1990 : 25 ans

Le gouvernement a annoncé en mai dernier 128 projets d'agrandissement et de construction d'écoles pour un total de 1,7 milliard de dollars.

Il dévoilera sous peu le concept architectural retenu pour la construction de ces nouveaux établissements, à la lumière des critères énoncés dans le Guide de planification immobilière transmis aux commissions scolaires.

Avec la collaboration de Mathieu Dion

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Politique provinciale

Politique