•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une association de défense des pétrolières s'inscrit comme lobbyiste

La silhouette d'un puits de pétrole devant un soleil couchant.

Un puits de pétrole près de Calgary.

Photo : Reuters / Todd Korol

Radio-Canada

L’Association canadienne des producteurs pétroliers (ACPP), qui représente les pétrolières au pays, s’est inscrite pour la première fois comme lobbyiste auprès du gouvernement fédéral, à l’aube des élections d’octobre.

Par courriel, le porte-parole de l’association a confirmé l’information, précisant que l’organisme n’est pas lié à un parti en particulier.

La Loi électorale du Canada oblige un organisme à s’enregistrer s'il envisage de dépenser 500 $ ou plus en publicité partisane ou électorale liée à un candidat particulier.

« L'énergie reste l'un des principaux sujets de discussion des dirigeants politiques. Nous nous sommes enregistrés pour pouvoir représenter nos membres dans nos discussions sur l'industrie du pétrole et du gaz naturel », a déclaré dans un courriel le directeur des relations avec les médias, Jay Averill.

Pour l’économiste Warren Mabee, de l’Université Guelph, en Ontario, de plus en plus de sujets débattus sur la place publique sont présentés de manière partisane et associés à différents partis.

« Ces jours-ci, il y a plein de sujets qui sont des questions délicates, et l’énergie est vraiment en train d’en devenir une », dit Warren Mabee.

« Ce n’est pas une bonne nouvelle. Cela limite le champ d’action des partis qui gagnent, parce qu’ils sont liés à des groupes d’intérêts qui défendent un seul point de vue, que ce soit l’industrie du pétrole ou de l’éolien. Cela va potentiellement poser problème à long terme », estime l’expert.

Un récent rapport de Statistique Canada montre que le secteur de l’énergie a les reins solides pour se faire entendre en raison de l'augmentation des prix du pétrole : « Les bénéfices d'exploitation de l'industrie de l'extraction de pétrole et de gaz et des activités de soutien ont augmenté de 1,6 milliard de dollars au premier trimestre [de 2019].  »

Au début du mois, Élections Canada a averti des groupes environnementaux que le fait de discuter des dangers du changement climatique pendant la campagne électorale fédérale pourrait être considéré comme une activité partisane.

Alberta

Industrie pétrolière