•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Quatre interdictions de baignade en cinq jours à la plage Parlee

L'eau de la plage Parlee montre pour la première fois de l'année des signes de contamination fécale (archives).

L'eau de la plage Parlee de Shediac était impropre à la baignade quatre jours en une seule semaine, à la mi-août.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Un fort taux d’entérocoques dans l’eau de la plage Parlee à Shediac, dans le sud-est du Nouveau-Brunswick, a forcé la province à émettre des avis d’interdiction de baignade quatre jours sur cinq la semaine dernière.

Ces résultats poussent le groupe Red Dot, une organisation luttant pour la protection de la plage et de l’environnement local, à demander à la province de faire plus de tests pour comprendre quelle est la cause du problème.

Selon son porte-parole, Arthur Melanson, des tests pourraient déterminer si la forte présence de bactéries est causée par des excréments d'origine humaine ou animale.

Il n’y a toutefois rien qui prouve qu’il y a un problème chronique de qualité de l’eau à la plage Parlee, selon un porte-parole de la province, Jason Hoyt.

Tout dépassement du taux de bactéries acceptable est temporaire et la qualité de l’eau retourne rapidement à des niveaux normaux, assure-t-il.

L'eau est impropre à la baignade aux plages Parlee et Murray au Nouveau-Brunswick.

Lorsque l'eau est impropre à la baignade, les gestionnaires de la plage Parlee doivent afficher l'interdiction de baignade sur les lieux et en ligne.

Photo : Radio-Canada / Emilie Pelletier

Du 1er juin au 31 juillet, les résultats ont démontré que l’eau de la plage Parlee était propre à la baignade 90 % du temps, soutient-il.

En juin dernier, la plage Parlee a décroché le label Pavillon bleu, reconnaissant qu’elle satisfait les critères internationaux de qualité de l’eau, de gestion et d’éducation environnementales et de sécurité.

Des résidents demeurent toutefois sceptiques et assurent que les problèmes entourant la qualité de l’eau à la plage Parlee n’ont pas été réglés.

Un avis d’interdiction de baignade a d’ailleurs été affiché à la plage le jour même elle a reçu le label Pavillon bleu, le 22 juin.

Nouveau-Brunswick

Pollution