•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Réforme du financement des cégeps : réactions positives dans l’Est

La professeure est debout au milieu de la rangée de bureaux et enseigne à une dizaine d'étudiants.

Une professeure s'adresse à des étudiants dans une classe du Cégep de Baie-Comeau (archives).

Photo : Radio-Canada / Benoit Jobin

Radio-Canada

La confirmation de l'enveloppe de 68 millions de dollars supplémentaires de Québec pour le financement des cégeps est bien reçue par les directions générales des établissements de l'Est-du-Québec.

Le ministre de l'Éducation et de l'Enseignement supérieur, Jean-François Roberge, a annoncé lundi que ce montant serait réparti entre les 48 établissements collégiaux du Québec en fonction d'une nouvelle formule de financement. Cette formule a été adoptée afin de rendre l'attribution des ressources financières plus équitable.

Les montants étaient auparavant attribués en fonction du nombre d’étudiants inscrits. Le nouveau calcul pour le financement est plutôt appliqué par palier, comme l’explique le directeur général du Cégep de Baie-Comeau, Claude Montigny.

Maintenant, les premiers étudiants sont plus payants que les derniers. Donc les 2000 premiers étudiants, par exemple dans les plus petits collèges, sont financés à un niveau plus élevé.

Claude Montigny, directeur général du Cégep de Baie-Comeau

M. Montigny se réjouit d’ailleurs de ce nouveau calcul, avec lequel il obtiendra 1,7 million de dollars, soit le double du montant qu’il recevait avec l’ancien calcul.

Si les plus petits cégeps sont avantagés par la nouvelle formule, ce n’est pas nécessairement le cas des cégeps plus populeux.

Par exemple, le montant reçu par le Cégep de Rimouski augmentera légèrement, c’est-à-dire de 500 000 $, selon son directeur général, François Dornier.

Il semble, après avoir parlé à certains de mes collègues, que les gros cégeps dans les grands centres ou dans les régions [...], la formule n’est pas avantageuse.

François Dornier, directeur général du Cégep de Rimouski

M. Dornier se dit toutefois solidaire de ses collègues et affirme que cette nouvelle méthode de calcul est une bonne nouvelle pour l’ensemble du réseau collégial.

Le montant de 68 millions de dollars fait partie de la nouvelle enveloppe de 150 millions annoncée par le gouvernement caquiste lors du dernier budget.

D'après les informations de Marie-Christine Rioux

Bas-Saint-Laurent

Éducation