•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Capitales Médias au bord de la faillite : les réactions régionales se multiplient

Journaux du Quotidien.

Le Groupe Capitales Médias se voit contraint de déclarer faillite, faute de liquidités.

Photo : Lynda Paradis

Flavie Villeneuve

Quelques heures après la nouvelle selon laquelle le Groupe Capitales Médias, propriétaire du journal Le Quotidien, était au bord de la faillite, le gouvernement Legault a indiqué qu’Investissement Québec octroierait un prêt maximal de 5 millions de dollars à l'entreprise.

Ce prêt devrait permettre aux journaux touchés de se rendre au 31 décembre 2019.

Faute de liquidités, le Groupe Capitales Médias avait envoyé un avis d'intention pour se placer sous la protection de la loi sur les faillites.

L'entreprise publie aussi les quotidiens Le Soleil de Québec, La Tribune de Sherbrooke, Le Nouvelliste de Trois-Rivières, Le Droit d'Ottawa-Gatineau et La Voix de l'Est de Granby.

Le Quotidien

Le directeur du journal Le Quotidien, Denis Bouchard espère l'arrivée d'un investisseur. Il pense que ce dossier conscientise la population sur l'importance de l'information locale.

On parle de grands groupes comme Québécor. La Fédération nationale des communications affiliée à la CSN a parlé d'une coopérative. Aujourd'hui, une radio privée a parlé au Quotidien d'un groupe d'investisseurs régionaux intéressé. Tout est sur la table.

Denis Bouchard, directeur du journal Le Quotidien
Denis Bouchard, directeur du journal Le Quotidien

Investissement Québec octroierait un prêt maximal de 5 millions de dollars à Groupes Capitales Médias.

Photo : Radio-Canada

La nouvelle apaise le syndicat puisqu'elle permet de faire gagner un peu de temps au groupe de presse. Le président du syndicat du journal Le Quotidien, Louis Tremblay, affirme maintenant que Capitales Médias doit plancher sur un plan de restructuration très sérieux.

Depuis plusieurs mois, on vit avec une épée de Damoclès au-dessus de la tête. Maintenant, on va surtout voir qui va lever la main dans les éventuels investisseurs à relever ce défi.

Louis Tremblay en studio

Louis Tremblay en entrevue à Radio-Canada

Photo : Radio-Canada

À la suite de l’annonce, les syndicats CSN des quotidiens régionaux se sont montrés intéressés à participer financièrement à la relance des opérations de ces médias écrits.

Réactions régionales

Le gouvernement du Québec a convoqué un conseil des ministres spécial pour discuter d'une aide pour sauver ces journaux.

Éric Arseneault , enseignant en Art et technologie des médias, pense que le Groupe Capitales Médias est toujours en phase d’adaptation pour son virage numérique.

C’était prévisible. Capitales Médias a pris ce virage numérique trop tard. Ils fournissent le même produit sur papier et sur le web qui est gratuit. Ça conduit la population à ne plus payer pour l’information.

Éric Arsenault en studio

L'ex-journaliste et enseignant en ATM, Éric Arsenault, en entrevue à Radio-Canada

Photo : Radio-Canada

D’après l’enseignant, même si le gouvernement injecte de l’argent ça ne réglera pas le fond du problème.

La tumeur actuellement de l’industrie médiatique, c’est la publicité. Depuis que les géants du web sont arrivés, ils ont littéralement siphonné cette publicité des médias tout en s’accaparant leur contenu.

Éric Arseneault , enseignant en Art et technologie des médias

La journaliste et présidente régionale de la Fédération professionnelle des journalistes du Québec, Priscilla Plamondon-Lalancette voit quant à elle la perte d'un acteur régional.

Si Le Quotidien disparaît, c’est toute la région qui va perdre. Parce qu’à chaque fois que des médias régionaux s’éteignent, c’est la démocratie qui perd. Parce que c’est la diversité de l’information en région.

Priscilla Plamondon-Lalancette

Priscilla Plamondon-Lalancette voit la perte d'un acteur régional.

Photo : Radio-Canada


Dans la région, le député péquiste de Jonquière, Sylvain Gaudreault, a vite réagi sur sa page Facebook.

Sylvain Gaudreault en studio

Sylvain Gaudreault, député de Jonquière pour le Parti Québécois ( archives)

Photo : Radio-Canada

Voici une nouvelle très inquiétante pour la qualité de l’information dans les régions. Le gouvernement de la Coalition avenir Québec doit s’assurer de la publication des journaux comme Le Quotidien au Saguenay-Lac-Saint-Jean en attendant une solution à long terme.

Sylvain Gaudreault, député de Jonquière

Josée Néron en entrevue à Radio-Canada

La mairesse Josée Néron en entrevue

Photo : Radio-Canada

La mairesse de Saguenay, Josée Néron, s’est dite inquiète de la situation.

Une solution long terme doit être pensée. Une réflexion profonde doit être amorcée. On s’entend que l’information locale est un service essentiel pour la population.

Actuellement, le journal Le Quotidien continue d'être publié.

Année de fondation des quotidiens de Capitales Médias :

  • Le Soleil : 1896
  • Le Droit : 1913
  • Le Nouvelliste : 1920
  • La Tribune : 1910
  • Le Progrès Dimanche : 1879
  • La Voix de l'Est : 1935
  • Le Quotidien : 1973

Saguenay–Lac-St-Jean

Médias