•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une première défaite et des retranchements chez l’Océanic

Des joueurs sur le banc surveillent ce qui se passe sur la glace.

Plusieurs jeunes joueurs espèrent pouvoir se tailler une place avec l'équipe cette année.

Photo : Radio-Canada / Samuel Ranger

Radio-Canada

Après la défaite de dimanche face aux Remparts de Québec, le directeur-gérant de l'Océanic de Rimouski, Serge Beausoleil, a annoncé une nouvelle série de retranchements.

Les recrues de l'Océanic n'ont pas fait le poids lors du premier match présaison. Ils se sont inclinés 3-1 face aux Remparts de Québec, devant 1323 spectateurs au Colisée de Rimouski.

Retranchements

Huit joueurs, dont quatre de la région, ont quitté le camp d'entraînement de l'Océanic : soit Mathieu Fortin, de Matane, Maxime Gagné, de Rimouski, Émile Labrie, de St-Cyprien et Émile Lambert, de La Pocatière.

Le premier choix de la formation au dernier repêchage, l'attaquant Zachary Bolduc, a également quitté le camp samedi après-midi. Il y prenait part pour 48 heures afin de respecter les règles des écoles américaines. Le jeune homme de Bécancour n'a pas changé d'idée, il va respecter une entente qu'il a pour une saison avec une école secondaire du Rhode Island.

Sept joueurs présents au camp ont fait savoir qu'ils voulaient garder une porte ouverte pour les réseaux scolaires américains en respectant la règle des 48 heures à un camp junior majeur canadien.

Là-dedans, il faut distinguer. Il y a des joueurs qui avait révélé leurs intentions dès le début, comme Bolduc, mais il y en a d’autres aussi qui voient les échéances arriver, le trafic au niveau de leur position, et qui décident de garder leur éligibilité alors qu’ils avaient peu de chance de faire l’équipe cette année, explique Serge Beausoleil, le directeur-gérant de l'Océanic.

Il accorde une entrevue devant des bannières de l'équipe.

Serge Beausoleil, directeur général et entraîneur-chef de l'Océanic

Photo : Radio-Canada / Samuel Ranger

36 joueurs sont toujours dans la course pour un poste, en plus des trois Européens qui ne sont toujours pas arrivés à Rimouski. Le Russe Nikolaï Mayorov sera le premier à faire son arrivée.

De solides Remparts

Lors du match de dimanche, la défensive rimouskoise a été débordée en plusieurs occasions et les Remparts ont bombardé les deux gardiens de but de l'Océanic de 42 tirs contre seulement 15. Québec comptait dans son alignement trois vétérans, l'Océanic aucun.

Raphaël Audet de Rimouski s'est particulièrement démarqué devant le filet avec 22 arrêts, cédant une seule fois. Luka Verreault est le seul joueur de l'Océanic à avoir touché la cible.

Il y a eu de très belles choses dans ce match-là, entre autres de nos deux gardiens de but, estime Serge Beausoleil.

Pour Serge Beausoleil, avec quatre parties pour évaluer son groupe d'ici lundi prochain, la priorité hier était de donner un match aux jeunes.

On a 21 gars qui n’ont pratiquement jamais donné de coup de patin dans le circuit et puis qui arrivent, qui jouent à la maison… c’était stressant, explique le directeur-gérant de l'Océanic.

L’Océanic et les Remparts s'affronteront à nouveau mardi à l'Aréna de L'Ancienne-Lorette.

Avec les informations de Lisa-Marie Bélanger.

Bas-Saint-Laurent

Hockey junior