•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Infraction pour travaux sans permis aux Traversiers Bourbonnais

Des travaux de remblai aux Traversiers Bourbonnais, près de la rivière des Outaouais.

Les Traversiers Bourbonnais ont effectué des travaux sans les permis nécessaires.

Photo : Radio-Canada / Laurie Trudel

Laurie Trudel

La Ville de Gatineau a ordonné à l’entreprise Traversiers Bourbonnais de cesser des travaux de remblai effectués sur le bord de la rivière des Outaouais, dans le secteur Masson-Angers. Un avis d’infraction a été signifié au propriétaire.

Radio-Canada avait constaté dans les dernières semaines des travaux de remblai tout juste à côté du quai municipal, sur les terrains de l’entreprise qui assure la liaison entre Masson-Angers et Cumberland.

De la machinerie lourde et des camions déversant du gravier avaient également été observés sur place.

La Ville de Gatineau confirme par courriel qu’un inspecteur s’est rendu aux Traversiers Bourbonnais dans les derniers jours. L’inspecteur a constaté que certains des travaux effectués n’avaient pas été autorisés par les permis émis par la Ville.

Les travaux de rehaussement de bâtiments ont été jugés conformes aux dispositions de règlements de zonage, mais ceux près de la rivière devront faire l’objet d’une nouvelle demande de permis.

L’administration municipale précise que le propriétaire devra soumettre une demande pour ces travaux dont la conformité sera étudiée en fonction des dispositions du décret concernant la déclaration d’une zone d’intervention spéciale.

Joint au téléphone lundi, le directeur adjoint de l’entreprise Traversiers Bourbonnais, Sylvain Lamoureux, a refusé notre demande d’entrevue.

Il a précisé que ces travaux devaient servir à protéger ces équipements d’inondations futures et qu’il compte faire une demande de permis en ce sens à la Ville de Gatineau.

Des travaux pour se protéger des crues

Des machineries lourde aux Traversiers Bourbonnais

Un inspecteur a constaté que certains des travaux effectués n’avaient pas été autorisés par les permis émis par la Ville.

Photo : Radio-Canada / Laurie Trudel

Le directeur adjoint de l’entreprise Sylvain Lamoureux avait affirmé le 9 août dernier qu’il détenait un permis de la Ville de Gatineau pour réaliser ces travaux, ainsi que pour protéger ses bureaux de la crue printanière.

On n'a pas le choix de prendre des mesures pour travailler contre Dame nature , avait déclaré Sylvain Lamoureux en entrevue avec Radio-Canada en mai dernier, alors que le service avait repris à la suite des inondations qui avaient paralysé les activités de son traversier. On va soulever nos bâtiments cet été avait-il dit. On n'a pas le choix pour protéger nos biens, avait-il ajouté.

Le conseiller municipal du district de Masson-Angers confirme que des démarches sont en cours entre la ville et Traversiers Bourbonnais, afin de s’assurer que l’entreprise ait tous les permis conformes pour effectuer leurs travaux.

Marc Carrière soutient que tout citoyen et citoyen corporatif doit respecter les normes environnementales lorsque des travaux sont effectués près des berges.

Il faut s’assurer d’avoir tous les certificats d’autorisation au niveau du ministère de l’Environnement, a-t-il dit en entrevue avec Radio-Canada.

Ottawa-Gatineau

Justice et faits divers