•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une route est-ouest vers le Cercle de feu serait « moins coûteuse et moins dommageable »

Le Cercle de feu est situé à environ 540 km au nord de Thunder Bay et à environ 240 km à l'ouest de la baie James.

Le Cercle de feu est situé à environ 540 km au nord de Thunder Bay et à environ 240 km à l'ouest de la baie James.

Photo : Noront Resource

Radio-Canada

Un regroupement de municipalités et de communautés autochtones du Nord-Ouest de l’Ontario profite du congrès de l’Association des municipalités de l’Ontario (AMO), qui se tient à Ottawa cette semaine, pour tenter de faire avancer sa demande d'évaluation environnementale pour un projet de route vers un important gisement minier.

Le regroupement East-West Ring of Fire Road Coalition, formé en mars 2019, a déposé le 23 juillet une demande d’évaluation environnementale pour son projet de route.

Le porte-parole de la coalition, le maire de Sioux Lookout, Doug Lawrance, affirme qu’une route dans l’axe est-ouest serait moins coûteuse et moins dommageable pour l’environnement qu’un tracé nord-sud.

Nous sommes conscients et respectueux de l’évolution du processus [déjà en cours] lié à l’évaluation environnementale de la route nord-sud (vers le Cercle de feu), mais nous souhaitons voir une comparaison complète des impacts environnementaux de toutes les routes possibles.

Doug Lawrance, maire de Sioux Lookout

Selon le document intitulé 10 raisons pour lesquelles la route est-ouest est la meilleure, préparé par la coalition, une route est-ouest serait construite dans les hautes terres entre deux bassins versants.

Cela éviterait notamment de traverser plusieurs milieux humides et rivières, ce qui serait le cas avec une route orientée nord-sud.

La route proposée par la coalition, qui serait construite dans le prolongement de la route 599, permettrait de créer plusieurs possibilités de développement économique pour les communautés de la région, selon elle.

Une carte du Nord de l'Ontario.

Le tracé proposé pour la route est-ouest (en orange)

Photo : East-West Ring of Fire Road Coalition

Elle permettrait entre autres de relier par une route permanente plusieurs villages de Premières Nations qui ne sont accessibles pour l’instant que par des routes de glace ou par avion.

Les 10 raisons citées par la coalition comprennent également la réduction de l'impact de la route sur la pêche et la faune.

Parmi les membres de la coalition présents à Ottawa cette semaine, on compte les maires d’Ignace, de Kenora, de Dryden et de Red Lake.

Nord de l'Ontario

Métaux et minerais