•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'Université nomade, une formation sur les réalités autochtones à Val-d'Or

Le site Kinawit se trouve sur le terrain de l’ancien camp des scouts. Ce projet est né d’une volonté des Autochtones habitant en ville d’avoir un endroit où faire revivre leurs traditions.

Le site Kinawit, à Val-d'Or (archives)

Photo : Radio-Canada / Annie-Claude Luneau

Emily Blais

Le site Kinawit, à Val-d'Or, accueille cette semaine l'Université nomade. Le programme de formation intensif est consacré aux enjeux et réalités des Autochtones.

On reçoit des gens tels que le grand chef du Conseil de la Nation Atikamekw, Constant Awashish, Michèle Audette, qui était commissaire à l'Enquête nationale sur les femmes et les filles autochtones disparues et assassinées, le juge Sébastien Grammond, de la Cour fédérale. Un peu une variété d'intervenants pour traiter de différents sujets liés aux questions autochtones, indique Sébastien Brodeur-Girard, professeur à l'École d'études autochtones de l'UQAT.

Créée en 2007, l'Université nomade se tient dans différents pays comme le Canada, le Mexique et la France. C'est la quatrième fois que les activités se tiennent à Val-d'Or.

La région de l'Abitibi-Témiscamingue est, au niveau de la question autochtone, il y a beaucoup de communautés qui sont dynamiques et il y a beaucoup de choses à dire et des enjeux à discuter, alors c'est normal que ça se passe beaucoup ici. Ça nous permet justement de parler de questions territoriales, de traditions juridiques autochtones, de la situation des femmes autochtones, mais aussi on a une thématique cette année sur l'appropriation culturelle, explique Sébastien Brodeur-Girard.

La formation se termine le vendredi 23 août.

Abitibi–Témiscamingue

Autochtones