•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des propriétaires de chalet en Ontario risquent de voir leur facture d'électricité grimper

Sur l'image on voit un chalet au bord de l'eau.

Si Hydro One met en oeuvre son plan, environ 78 000 clients saisonniers verront leur facture mensuelle augmenter de 68 $.

Photo :  CBC

Radio-Canada

Les factures d’électricité pour certains chalets en Ontario risquent d'augmenter substantiellement cet automne, prévient Hydro One. La hausse pourrait atteindre 129 %, selon le distributeur d'électricité.

Dans une lettre adressée aux clients la semaine dernière, Hydro One a expliqué que si la Commission de l'énergie de l'Ontario (CEO) éliminait la classe tarifaire saisonnière, les factures d'électricité de plus de la moitié d'entre eux augmenteraient.

La CEO avait demandé à Hydro One d'élaborer un modèle de facturation qui éliminerait la catégorie selon laquelle l'électricité de la plupart des clients saisonniers est facturée.

Hydro One a envoyé son analyse officielle de la proposition à la CEO le 19 juillet.

Un porte-parole de la CEO a déclaré que les clients d'Hydro One seraient ensuite transférés dans l'une des trois autres catégories résidentielles de la société, en fonction de la densité de population de la région et des coûts d'infrastructure et d'équipement liés à la livraison d'électricité.

Une formule plus équitable?

La CEO a constaté que certains chalets sont tout aussi faciles à alimenter en électricité que de nombreuses maisons habitées toute l'année.

En éliminant la classe tarifaire saisonnière, la structure de facturation serait plus équitable pour tout le monde, selon la commission.

 Cela permettra de s'assurer que les clients saisonniers paient le coût approprié pour le service qu'ils reçoivent , a écrit Mary Ellen Beninger, porte-parole de la CEO.

Toutefois, Hydro One affirme que le nouveau régime, s'il est mis en œuvre, transférerait le fardeau du paiement de l'électricité aux clients des régions rurales et difficiles d'accès, et certains propriétaires de chalets verraient leurs factures grimper en flèche, pouvant atteindre 129 % du montant actuel.

David Rogers

Selon David Rogers, certains propriétaires n'auront plus les moyens de garder leur chalet.

Photo :  CBC / Stu Mills

Une telle augmentation est désastreuse, a déclaré David Rogers, 78 ans, dont la famille a un chalet au sud-ouest d'Ottawa au lac Christie depuis 1946.

Si le nouveau système est mis en place, les factures d'électricité d'environ 78 000 clients saisonniers augmenteront en moyenne de 68 $ par mois.

Certains propriétaires n'auront plus les moyens de garder leur chalet, dit M. Rogers, dont la facture annuelle d'électricité pour le chalet est maintenant d'environ 1500 $.

Un autre clou dans le cercueil

Krystyna Williamson, présidente de l'association des propriétaires de chalet du lac Christie, estime que la hausse possible des factures d'électricité est un autre clou dans le cercueil pour les propriétaires qui ont déjà du mal à payer le prix élevé du carburant et l'augmentation de l'impôt foncier.

Krystyna Williamson regarde la caméra.

Krystyna Williamson craint que les enfants des propriétaires actuels n'aient pas les moyens d'assumer ces hausses de coût.

Photo :  CBC / Stu Mills

Elle dit que les propriétaires de chalet paient généralement le double de ce que les clients urbains paient pour la livraison de l'électricité, donnant l'exemple d'un voisin qui s'est vu imposer des frais de livraison de 120 $ pour une consommation d'électricité de 8,32 $.

 Tout cela fait en sorte que les enfants ont plus de mal à assumer les coûts de fonctionnement d'une propriété que leurs parents et grands-parents entretenaient , constate Mme Williamson.

La presque totalité du territoire desservi par Hydro One est en banlieue des grandes villes et en milieu rural.

D'après les informations de CBC

Toronto

Énergie