•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une clinique mobile cherche un dentiste aventureux sur les îles Hornby et Denman

Un homme en sarrau et une femme se tiennent à côté d'un bus, sous une pergola de bois.

Le Dr Peter Walford (à gauche) et sa femme, Robin, en sont à leur second autobus scolaire converti en clinique dentaire mobile pour servir les îles Hornby et Denman.

Photo : Peter Walford

Radio-Canada

Après 30 ans à parcourir les routes des îles Hornby et Denman, le dentiste Peter Walford cherche un successeur pour reprendre sa clinique mobile et continuer de servir les insulaires de la mer de Salish.

L'intérieur d'un autobus aménagé en clinique dentaire.

Dans l'aménagement de son bus en clinique, le Dr Walford a notamment prévu un bureau d'accueil, une salle d'attente et un plafond décoré.

Photo : Peter Walford

Celui qui a converti un premier autobus scolaire en clinique dentaire dans les années 1980 après avoir constaté l’absence de service dans les deux îles cherche aujourd’hui à prendre sa retraite.

Depuis les années 1990, il passe 3 jours par semaine à servir les quelque 800 patients qui attendent l’arrivée son bus dentaire dans l’un ou l’autre des points de service des îles.

Le véhicule est équipé d’une salle d’attente, d’une bibliothèque, de deux chaises de dentiste et d’un plafond parsemé d’aimants décoratifs servant à distraire les patients lors de leur traitement.

Une denrée rare

Selon l’Association dentaire de la Colombie-Britannique, peu de médecins de la province se sont lancés dans la dentisterie mobile.

Un dentiste travaille dans la bouche d'une patiente sous un plafond décoré.

Les patients du Dr Walford peuvent se détendre en admirant les quelque 2500 aimants décoratifs collés au plafond.

Photo : Peter Walford

À 71 ans, le Dr Walford songe maintenant à passer le volant à un autre collègue qui pourra reprendre sa clinique et ses patients « amicaux et reposants ».

Tout en reconnaissant que ce mode de dentisterie n’est pas des plus payant, le médecin insiste pour rappeler que cette mobilité offre une qualité de vie incomparable.

« Vous avez énormément de temps libre pour faire autre chose… et c’est vraiment gratifiant comme pratique », insiste-t-il.

Avec les informations de Amy O’Brian

Colombie-Britannique et Yukon

Santé