•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Grand Parle-ouère : trois jours de réflexion sur l'avenir de l’Acadie

Dès les premières éditions du CMA, on trouvait important de consacrer du temps à une réflexion sur l'avenir.

Le Grand Parle-ouère du Congrès mondial acadien se déroule à Moncton du 18 au 20 août 2019.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

En plus des réunions de famille et des célébrations, le Congrès mondial acadien (CMA) représente une occasion en or de discuter de l’avenir de l’Acadie.

Le Grand Parle-ouère, traditionnel forum populaire, s’est ouvert dimanche et se déroulera jusqu’à mardi à l’Université de Moncton, au Nouveau-Brunswick.

Une douzaine de sujets, de l'insécurité linguistique à l'éducation, en passant par l'économie et l'immigration, y seront abordés.

Dès les premières éditions du CMA, on trouvait important de consacrer du temps à une réflexion sur l'avenir de la vitalité acadienne. Pour l’homme à qui est souvent attribuée la mise au monde du Congrès, Jean-Marie Nadeau, il est important de parfois mettre les célébrations de côté pour avoir une discussion.

Jean-Marie Nadeau dans un auditorium de l'Université de Moncton.

Jean-Marie Nadeau le 18 août 2019 à Moncton

Photo : Radio-Canada

Dès 1988, quand j'ai lancé l'idée du Congrès mondial acadien, je voulais qu'il soit aussi réflectif que festif, remarquait dimanche M. Nadeau. Bien sûr, le festif l'a emporté, mais je suis content de voir que les parle-ouères, justement, continuent à faire avancer des idées sur la pérennité du peuple acadien.

À la fin de l'événement, le contenu des discussions sera archivé par les organisateurs du forum. Cela servira non seulement à prendre la mesure de ce qu’est l’Acadie en 2019, mais aussi, espèrent-ils, à influencer les orientations de l’Acadie de demain.

Michel Desjardins devant un drapeau de l'Acadie suspendu au plafond.

Michel Desjardins, l’animateur en chef du Grand Parle-ouère

Photo : Radio-Canada

Ce sont des documents qui vont servir pour les années à venir, précise Michel Desjardins, l’animateur en chef du Grand Parle-ouère.

Le forum populaire se tient jusqu'à mardi à l'université de Moncton. Certaines discussions sont diffusées en direct sur Facebook (Nouvelle fenêtre) et offrent aux internautes la possibilité d’y participer.

D’après le reportage de Kassandra Nadeau

Nouveau-Brunswick

Francophonie