•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’érosion des berges nuit aux activités nautiques au lac Kénogami

L'érosion des berges inquiètent les résidents du secteur depuis quelques années déjà.

Photo : Rosalie Dumais-Beaulieu

Rosalie Dumais-Beaulieu

L'érosion des berges continue de faire des ravages à Lac-Kénogami. Certains plaisanciers ne peuvent plus utiliser leur bateau en raison de la sédimentation qui abaisse le niveau de l'eau.

L’état des berges inquiète certains résidents du secteur de la presqu’île, qui craignent également l’apparition des algues bleu-vert.

Il y a plein de choses sur lesquelles il faut se pencher. Qu'est-ce qui cause l'érosion des berges? Comment ça se fait qu'on laisse les citoyens avec leur terrain qui s'affaisse, quand au lac Saint-Jean, les gestionnaires de barrage se responsabilisent?, se questionne Christine Boivin, une résidente du secteur.

L'Organisme de bassin versant du Saguenay veille à la situation. Selon les plus récentes données, le niveau de l'eau se situe dans la normale de saison, soit à environ 163,40 mètres au-dessus du niveau de la mer.

Ça dépend toujours des précipitations. Cette année ne fait pas exception. Il y a trois ans, on avait les mêmes discussions. Il y a des gens qui s'inquiétaient et on a vérifié et [c'était] vraiment dans les moyennes, assure le président Ghislain Larocque.

Toutefois, on surveille les berges de près. Des étudiants de l’Université du Québec à Chicoutimi s’affairent à collecter des données pour étudier le dossier.

Le député de Jonquière Sylvain Gaudreault aimerait quant à lui arriver à une entente sur la gestion du lac, comme c'est le cas au Lac-Saint-Jean. Il faut garder en tête que la priorité est le réservoir d’eau potable et les barrages, rappelle-t-il.

Dans ces circonstances, certains plaisanciers ont dû retirer leur embarcation un mois plus tôt cet été.

Saguenay–Lac-St-Jean

Environnement