•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le NPD veut améliorer l'accès aux centres de santé ACCESS de Winnipeg

Le chef du NPD au Manitoba, Wab Kinew. entouré de partisans.

Le chef du NPD au Manitoba, Wab Kinew, souhaite faciliter l'accès aux centres Access.

Photo : Marina von Stackleberg/CBC

Radio-Canada

Le chef du Nouveau Parti démocratique (NPD) du Manitoba, Wab Kinew, veut permettre aux Manitobains de voir plus facilement un médecin dans un centre de santé Access les fins de semaine, si son parti est porté au pouvoir lors des prochaines élections provinciales.

Le NPD a fait cette annonce dimanche matin. Le parti s’engage à prolonger les heures d'ouverture de fins de semaine dans les centres ACCESS de Winnipeg, qui fournissent des soins primaires, des services familiaux et divers services sociaux.

Le parti lancerait d'abord un projet pilote au centre de Fort Garry, pour un coût annuel de 330 000 $, dans le but de l'étendre aux sept centres de la ville.

Selon Wab Kinew, le fait de pouvoir obtenir des rendez-vous médicaux les dimanches permettrait de réduire le stress des familles et d'améliorer l'offre d'accès aux soins de santé.

Le NPD prévoit augmenter le financement des centres médicaux sans rendez-vous pour qu’au moins deux infirmières, deux auxiliaires de soins primaires, un médecin, un infirmier praticien et un conseiller en santé mentale soient présents le samedi et le dimanche.

La clinique est actuellement ouverte le samedi, mais le NPD estime que les ressources sont utilisées au maximum.

« Le gouvernement de [Brian] Pallister a mis à rude épreuve ces centres ACCESS », soutient Wab Kinew.

M. Kinew affirme que son parti dégagerait les sommes pour cette initaitive en abolissant le bureau de gestion de la transformation « coûteux » créé par le gouvernement progressiste-conservateur pour rationaliser les services de santé.

Un bureau « nécessaire », clament les conservateurs

Un porte-parole du Parti conservateur a tenu a préciser que le centre Grace est déjà ouvert le dimanche et que le bureau de gestion de la transformation est « nécessaire » à l'amélioration d'un système de santé qu'il qualifie de « trop complexe ».

Dénonçant la volonté de réforme des néo-démocrates, le porte-parole ajoute que la volonté de Wab Kinew est de « ramener les patients au sombre règne du NPD, où l'attente » aux urgences manitobaines « était la pire au pays ».

Les libéraux veulent plus de cliniques

Au-delà de la prolongation des heures d'ouverture, les libéraux de Dougald Lamont prônent l'augmentation du nombre de points de service.

L'accès aux services de santé est un problème « depuis longtemps, tant sous les conservateurs que sous les néo-démocrates », a déclaré le chef libéral.

L'ennui, selon lui, c'est que la réforme conservatrice du système de santé s'appuyait sur un rapport commandé par le Nouveau Parti démocratique (NPD), dont le dernier mandat au pouvoir a eu peu d'effets positifs sur le système de santé, précise-t-il.

« Les gens disent que le système de santé doit être réformé, que ça ne fonctionnait pas sous le NPD », explique Dougald Lamont.

Les Manitobains se rendront aux urnes le 10 septembre prochain.

Notre dossier sur les élections provinciales 2019 au Manitoba

Manitoba

Politique provinciale