•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Festival Folk de Saskatoon : un franc succès pour le pavillon francophone

Une chanteuse sur la scène principale est en train de performer. Plusieurs des festivaliers assis la regardent attentivement.

Des spectacles se sont enchaînés l'un après l'autre au pavillon francophone du Festival Folk de Saskatoon.

Photo : Radio-Canada / Grégory Wilson

Gregory Wilson

Le pavillon francophone a fait belle figure au 40e Festival Folk de Saskatoon, accueillant plusieurs milliers de festivaliers.

Cédrine Plongeur, la gestionnaire du pavillon et la coordonnatrice aux événements et promotion de la Fédération des francophones de Saskatoon, se dit satisfaite de la présentation de cette année.

Les gens sont très positifs, [ils] sont contents des spectacles, contents de la nourriture, souligne-t-elle.

En tout, 4800 personnes se sont présentées à l’espace situé au pavillon Gustave-Dubois de l’École canadienne-française, qui présentait entre autres des spectacles de musique en français. Mme Plongeur s’attendait à voir 3000 personnes au cours des trois jours.

Cédrine Plongeur mentionne que le premier jour était plus calme au pavillon, mais que l'achalandage a augmenté vendredi et samedi.

L’espace a accueilli des festivaliers de toutes les communautés de la Ville des Ponts, dont plusieurs qui ne parlaient pas le français. Cependant, dans certains cas, les enfants avaient appris le français à l’école et les parents voulaient s’assurer qu’ils le mettent en pratique.

On entend surtout des parents qui demandent à leurs enfants de nous parler en français.

Cédrine Plongeur gestionnaire du pavillon et la coordonnatrice aux événements et promotion de la Fédération des francophones de Saskatoon.
Un tableau rempli de messages de festivaliers. Certains des messages sont en français et d'autres, en anglais.

Au cours des trois jours du Festival Folk, plusieurs festivaliers ont laissé des messages sur un tableau, en anglais comme en français.

Photo : Fournie par Cédrine Plongeur

Cédrine Plongeur indique par ailleurs que le pavillon francophone continuera de n'être présenté qu'aux deux ans au festival.

On aimerait faire ça tous les ans, mais déjà, tous les deux ans, c’est pas mal, affirme-t-elle.

Elle souligne que monter un pavillon au Festival Folk est une entreprise complexe puisque cela demande la présence d'énormément de bénévoles, et ce, en pleine période estivale.

Saskatchewan

Musique