•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les proches de Serenity poursuivent la lutte pour obtenir justice

Des personnes tenant des affiches avec les photos d'une fillette morte en 2014.

Les proches de Serenity morte à 4 ans en 2014 poursuivent leur lutte pour obtenir justice.

Photo : Radio-Canada / Katrine Deniset

Radio-Canada

Les proches de la petite Serenity, morte à 4 ans en 2014, se sont rassemblés samedi devant l'Assemblée législative à Edmonton, quelques jours après que la Couronne a suspendu les accusations contre les tuteurs de la fillette.

La semaine dernière, invoquant l'improbabilité d'obtenir une condamnation, la Couronne albertaine a suspendu les accusations portées contre les tuteurs de la fillette morte alors qu'elle était sous la garde de l'État.

Le procès devait commencer dès l'automne. La suspension du processus judiciaire est un dur revers pour la mère de la fillette qui promet de continuer de se battre afin d'obtenir justice pour sa fille.

« Ç'a été un long processus, d'audience en audience devant les tribunaux. [...] J'ai l'impression qu'on balaie ma fille sous le tapis », dit la mère qui ne peut être nommée en raison d'un interdit de publication.

Heather Workman, une amie de la famille, aimerait pour sa part que plus d'Albertains partagent leur peine.

« Il s'agit d'une enfant. Il faut rendre des comptes », dit-elle.

Les proches de Serenity refusent d'abandonner la lutte. La mère de la fillette a l'intention de porter la décision de la Cour en appel.

D'après les informations de Katrine Deniset

Alberta

Justice et faits divers