•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des hiboux évacués apprivoisent leur nouvel environnement à Kamloops

Un hibou perché sur une poutre de bois.

28 hiboux ont été déplacés d'Oliver à Kamloops en raison d'un feu de forêt.

Photo : Jesse Johnston/CBC

Radio-Canada

Quelque 28 oiseaux ont dû être déplacés d'un centre de sauvetage à Oliver en Colombie-Britannique vers le parc faunique de Kamloops en raison du feu de forêt d'Eagle Bluff.

Plus tôt ce mois-ci, lorsque le feu de forêt d’Eagle Bluff s’est rapproché du centre de protection Burrowing Owl, à Oliver, les hiboux ont été capturés sur le site et transportés ailleurs.

Lauren Meads, la directrice de l'organisme qui a pour mandat de rétablir les populations autosuffisantes de hiboux, craignait l'impact de la fumée sur les oiseaux.

« Au départ, ce n'était que moi et mon mari, mais des bénévoles et passants nous ont aidés. Nous avons pu les attraper avec des filets », dit-elle.

Les 28 hiboux et leur nourriture ont été transportés vers le parc faunique de Kamloops qui avait l'espace pour les accueillir, dit Tracy Reynolds de B.C. Wildlife Park.

« Il n’était pas très difficile pour nous d’intégrer ces hiboux à notre installation, car nous avons une très grande installation », dit Mme Reynolds.

Retour au bercail

Selon Mme Reynolds, les oiseaux sont à l'aise et s'adaptent à leur nouvel environnement de Kamloops où ils pourraient rester plus longtemps que prévu.

Les oiseaux seront gardés à Kamloops jusqu'à ce que des tests permettent de déterminer leur sexe, le mois prochain, explique Lauren Meads.

« Peut-être que je vais ramener tous les fondateurs et peut-être toutes les femelles ou tous les mâles à Oliver », dit Lauren Meads.

Afin de restaurer les populations de hiboux, la société de protection Burrowing Owl élève des oiseaux dans ses installations de Kamloops, Oliver et Surrey, puis les relâche dans la nature.

Selon Lauren Meads, les oiseaux utilisés pour la reproduction ne sont pas relâchés.

Jusqu'à présent, l'organisme de protection Burrowing Owl dit avoir dépensé environ 4000 $ en nourriture pour les oiseaux, dont ceux envoyés à Kamloops.

Mme Meads dit compter sur les dons pour acheter davantage de nourriture.

« Nous avons besoin de fonds supplémentaires pour nourrir les hiboux à leur retour. »

Par ailleurs, les installations endommagées à Oliver pourront être réparées le temps que les oiseaux sont gardés à Kamloops.

Avec les informations de Jesse Johnston

Colombie-Britannique et Yukon

Faune et flore