•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Fin d’une aventure musicale à Jonquière

C'est le calme plat à proximité d'une bâtisse qui abrite une salle de spectacles.

Au fil du temps, la Salle le 4 Barils a aussi accueilli son lot de célébrations privées.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Les amateurs de punk et de heavy metal devront se dénicher un nouvel antre.

Depuis 2014, à Jonquière, la Salle le 4 Barils a accueilli de nombreux spectacles axés sur l’un ou l’autre de ces genres musicaux. Or, l’endroit ferme ses portes en fin de semaine.

Un ultime concert mettant en vedette la formation Confess a été inscrit à la programmation samedi soir.

À l’approche de la prestation de ce groupe, l’un des actionnaires de la Salle le 4 Barils a expliqué pourquoi l’heure était venue pour ses partenaires et pour lui-même de tourner la page.

En entrevue à Radio-Canada, Sébastien Tremblay a invoqué une raison purement familiale pour justifier ce choix.

Il a soutenu que toute l’équipe a réalisé que les fins de semaine tendent à devenir de plus en plus importantes lorsque les enfants grandissent.

On était à la croisée des chemins. Il fallait qu’on passe à autre chose, a ajouté M. Tremblay, résigné.

Sébastien Tremblay a souligné que la décision n’avait rien à voir avec des considérations financières.

Le punk, le heavy metal, ça marchait très bien. La rentabilité était là, a-t-il assuré.

M. Tremblay s’est dit persuadé que les musiciens, qui avaient pris l’habitude de monter sur la scène de la Salle le 4 Barils, parviendront à se débrouiller.

Je suis convaincu qu’ils vont se trouver d’autres endroits pour faire leurs spectacles. J’espère que le public, qui venait ici, va aller les encourager ailleurs, a-t-il conclu.

Saguenay–Lac-St-Jean

Musique