•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un piano communautaire pour la Wellington Sud

Des adultes et des enfants écrivent sur un piano.

Des participants ont inscrit des citations sur l'instrument de musique.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Un piano communautaire est inauguré samedi sur la rue Wellington Sud à Sherbrooke.

L’instrument sera installé en plein air, les jeudis de 12 h à 20 h et à la salle le Tremplin tout au long de la semaine.

En guise d’inauguration, le public a été invité à participer à sa décoration dans le cadre d'une séance de peinture collective.

Piano littéraire

Les participants ont inscrit sur le piano des phrases qui les inspirent afin de donner une personnalité unique à l’instrument de musique.

La musique est à l’esprit, ce que le battement est au coeur est l’une des lignes de poésie qui ont été tracées sur le canevas qui a préalablement été peint en blanc.

Un piano communautaire pour la Wellington Sud

L’artiste Steve Saint-Pierre, qui a piloté le projet, décrit qu’une bouche a été tracée autour des touches du piano.

C’est comme si le piano parlait, souligne-t-il. C’est vraiment super [d'ajouter] des phrases qui nous inspirent à la musique.

La travailleuse sociale Stéphanie Grenier indique que le moment de s’asseoir au piano pourra ainsi en devenir un de recueillement.

Un concours est également organisé pour trouver un nom à cette oeuvre collective.

Revitaliser le centre-ville

Entre la musique et la poésie, l’instrument apportera un dynamisme nouveau au centre-ville, estiment les participants.

Une artiste décore le piano communautaire.

Une artiste décore le piano communautaire.

Photo : Radio-Canada

La travailleuse sociale Stéphanie Grenier croit à l’importance de défendre ce type de projets.

Nous avons besoin de ces espaces-là pour avoir des projets en innovation sociale et créer du lien social avec les gens qui habitent le centre-ville.

Stéphanie Grenier, travailleuse sociale

Pour la députée Christine Labrie, qui a participé à la décoration du piano, l’installation de cet instrument est un apport important à la communauté.

Je suis tellement contente qu’on ait un piano public à Sherbrooke, affirme-t-elle. Je trouve que ça ajoute de la beauté autant pour les passants que pour les gens qui peuvent aller en jouer parce qu’ils n’en ont pas chez eux.

Le piano, un don de Doris et Armand Jeanson, sera disponible aux musiciens de passage tous les jeudis, de midi à 20 h, jusqu'à la fin septembre.

Estrie

Musique