•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les trottinettes électriques arrivent à Edmonton

Des trottinettes attendents sagement leurs utilisateurs sur le trottoir de l'avenue White.

Même si c’est là qu'on peut les trouver, il est interdit d'utiliser les trottinettes sur les trottoirs.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Depuis vendredi, les Edmontoniens disposent d'un nouveau mode de transport : la trottinette électrique.

Les engins en libre-service de l’entreprise Bird Canada ont fait leur apparition dans le centre de la ville trois jours avant la date prévue.

Quelques règles s’imposent si on utilise ces trottinettes : avoir plus de 18 ans, ne pas circuler dans des rues dont la limite de vitesse est supérieure à 50 km/h et circuler seulement dans la rue ou sur une piste cyclable. Seules les trottinettes des entreprises autorisées ont le droit de circuler sur la voie publique.

Disponibles à Calgary depuis quelques semaines, les trottinettes électriques ont entraîné quelques blessures chez leurs usagers.

Le conseiller municipal d’Edmonton Andrew Knack n’en fait pas grand cas. « Il y aura toujours des accidents, explique le défenseur du projet, mais je sens que les Edmontoniens sont plutôt talentueux et sauront tirer les leçons des erreurs des autres villes. »

Les trottinettes ne sont pas rattachées à une borne fixe, comme c’est le cas des vélos en libre-service. Elles attendent sagement d'être déverrouillées par un utilisateur au moyen d'une application mobile.

Leur utilisation implique des frais fixes de 1,15 $ auxquels s’ajoutent 35 cents pour chaque minute d’utilisation.

Une deuxième entreprise, Lime, a obtenu les permis nécessaires pour offrir à son tour ses services à Edmonton, mais ses trottinettes ne sont pas encore accessibles.

Avec les informations de CBC

Alberta

Transports