•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Inquiétude pour un résident de Louiseville incapable de se faire retirer de la ZIS

Maison au dessus d'une pente, du de côté.

Lors de la construction de sa maison, Gérard Brousseau avait fait venir 400 chargements de pierres et de terre pour s'assurer que sa maison soit bien au-delà du niveau de l'eau.

Photo : Sébastien St-Onge

Radio-Canada

Gérard Brousseau, un citoyen de Louiseville qui réside sur le bord de la rivière du Loup, vit son lot d’inquiétude ces jours-ci en raison de la zone d'intervention spéciale (ZIS). 

Même s’il n’a jamais été inondé et qu’il a construit sa maison bien au-delà du niveau de l’eau, il lui est impossible de se faire exclure de la ZIS.

Sa maison se trouve dans un secteur inondable, mais M. Brousseau pensait bien avoir fait le nécessaire pour ne jamais en être affecté. Au moment de construire sa maison en 1997, l’homme a haussé son terrain de quelques mètres à l’aide de 400 chargements de roches et de terre. Le tout a été réalisé avec succès. Tous les printemps, depuis, sa maison est restée bien au sec.

Demandes refusées

À la Ville de Louiseville, ses demandes d’exclusion de la ZIS lui sont systématiquement refusées. On le réfère au ministère des Affaires municipales et de l'Habitation, où le refus est tout aussi clair.

Le député de Maskinongé, Simon Allaire explique que même si la maison de Gérard Brousseau semble protégée des inondations, son accès pose problème en cas d’urgence.

Si une urgence se produisait dans le contexte des inondations et que l'ambulance ou la police ne pouvait se rendre à son domicile pour apporter les soins… C'est une question de sécurité publique, dit-il. Malheureusement, ça va être très difficile de l'exclure de la ZIS.

Sa maison, son fonds de pension

Gérard Brousseau s’attend à ce que la valeur de sa maison subisse une baisse de 100 000 $, lui qui voulait la vendre prochainement et voyager.

J’ai 76 ans et 100 000$, c'est quelque chose pour moi. En 1997, j'ai mis toutes mes économies dans ma maison pour ne pas devoir un sou à personne. Mes économies sont là, c'était mon fonds de retraite.

Gérard Brousseau, résident de Louiseville

En demeurant dans la ZIS, M. Brousseau ne pourra par ailleurs apporter aucun changement majeur à sa propriété ou à son terrain.

Une version révisée de la ZIS sera publiée dans deux semaines.

Mauricie et Centre du Québec

Politique provinciale