•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Fuite de monoxyde de carbone : le motel Super 8 de Winnipeg installe des détecteurs

Des véhicules d'urgence et des membres de l'équipe de secours devant un motel Super 8.

Au total, 46 personnes avaient dû être hospitalisées, dont 15 dans un état critique.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Le motel Super 8, à l’ouest de l’avenue Portage, à Winnipeg, qui a connu une importante fuite de monoxyde de carbone en juillet, a installé des détecteurs pour éviter qu’un tel événement ne se reproduise.

Quarante-six personnes avaient dû être envoyées à l’hôpital le 9 juillet en raison de la fuite.

Un porte-parole du gouvernement du Manitoba affirme que la Direction de la sécurité et de l’hygiène du travail avaient donné un ordre de contrôle du monoxyde de carbone le 24 juillet dans l'hôtel.

Six jours plus tard, sept détecteurs ont été installés dans les espaces publics et les corridors. De plus, trois détecteurs à gaz naturel et à propane ont été mis dans les espaces où des appareils de ce genre sont utilisés, confirme la province.

Lors de l’incident, le propriétaire du motel, Justin Schinkel, avait déclaré qu’une récente inspection n’avait pas détecté de problème dans son établissement.

Lors de l’enquête, Hydro Manitoba avait indiqué que la forte concentration de monoxyde de carbone dans le motel était due à un système de ventilation défectueux.

En 2011, le gouvernement du Manitoba a renforcé la réglementation en adoptant des modifications au code du bâtiment et au code de prévention des incendies. Des détecteurs de monoxyde de carbone doivent être installés dans tous les nouveaux bâtiments de la province, y compris les maisons et les bâtiments publics et privés.

La province n’a pas voulu indiquer combien de détecteurs étaient installés dans le motel au moment de l’incident.

Manitoba

Prévention et sécurité