•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

1,7 M$ de plus par année pour les organismes communautaires de l’Outaouais

Le nom du Centre intégré de santé et de services sociaux de l'Outaouais est inscrit sur un mur.

Le Centre intégré de santé et de services sociaux de l'Outaouais (archives).

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

L’aide provinciale pour les quelque 130 organismes communautaires de l’Outaouais sera bonifiée de 1,7 million de dollars par année, a annoncé vendredi le ministre responsable de la région, Mathieu Lacombe. Mais n’obtiendra pas du financement qui veut ; c’est le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de l’Outaouais qui décidera quelles organisations auront des fonds additionnels.

Ce montant s’ajoute au 30 millions de dollars déjà offerts par le gouvernement du Québec. Je dois avouer qu’on est très contentes de l’annonce. On attend de voir comment ils vont répartir les montants au sein des différentes organisations, a souligné Bettyna Bélizaire, responsable de l’Association des femmes immigrantes de l’Outaouais.

La décision du conseil d’administration du CISSS sera connue le 26 septembre. Le ministre Lacombe a précisé certains des critères qui guideront la réflexion de l’établissement de santé.

Dans ce cas-ci, ce qu’on a décidé de prioriser, c’est les organisations qui sont très éloignées de l’argent dont ils ont besoin pour accomplir leur mission, a-t-il indiqué dans la foulée de son point de presse.

D’après lui, les organismes qui ne reçoivent pas déjà de financement [et] qui sont soit déjà reconnus et non financés auront une certaine priorité dans le processus.

Si elle est ravie par la bonification du financement, la directrice générale de l’organisme La Pointe aux Jeunes, Anne Boutin, a tenu à rappeler que le milieu communautaire souffre encore de sous-financement chronique.

On a connu des pertes, des diminutions de financement. Et pendant presque 11 ans, on a connu le même financement, a-t-elle noté

Lorsque moi je suis entrée en poste, si on faisait le calcul, selon la Banque du Canada et le taux d’indexation, je devrais recevoir le double de ce que je reçois actuellement, a fait remarquer celle qui est impliquée au sein de La pointe aux jeunes depuis 32 ans.

Avec les informations d'Audrey Roy

Ottawa-Gatineau

Engagement communautaire