•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une route emportée par l’eau dans le nord de la Saskatchewan

Gros plan sur un trou géant au milieu d'une route asphaltée entourée de végétation.

Depuis le 31 juillet, il n'est plus possible de circuler sur la route 903.

Photo : YouTube - Tyler Hart

Radio-Canada

Une portion de la route 903, qui permet de relier les municipalités de Cole Bay et de Jans Bay avec la Première Nation crie de Canoe Lake, dans le nord de la Saskatchewan, a été emportée par l’eau. L’incident s’est produit à la hauteur du ruisseau Bull, le 31 juillet dernier, et occasionne bien des désagréments.

Les résidents des alentours utilisent cette route tous les jours pour se rendre au travail ou à l'épicerie. Les ambulanciers l'empruntent également pour transporter des patients vers l’hôpital de Meadow Lake.

Ils doivent maintenant effectuer un détour par les routes 965 et 155, qui sont toutes les deux en travaux. Cela les retarde considérablement dans leurs trajets.

Shawna Gardiner, une habitante de Cole Bay, raconte que le ravin situé en bordure de la route a commencé à se remplir d'eau quelques jours avant que la route ne soit détruite, conséquence des fortes pluies qui se sont abattues sur le secteur.

Son mari utilise cette voie pour aller travailler. Le trajet lui demande 3 heures, comparativement à 1 heure auparavant. Pour cette raison, il reste maintenant chez lui. Shawna Gardiner affirme que son salaire ne suffirait pas à couvrir ses dépenses d'essence.

Récemment, la famille Gardiner a eu besoin de faire des courses à Meadow Lake. Pour s'y rendre, le mari de Shawna Gardiner a traversé le ruisseau en bateau. Sur l'autre rive, il a rencontré un ami qui lui a donné des poulets. Ainsi, il a évité un déplacement de plus de 400 km et de 6 heures de route.

Impossible de construire un pont

Des travaux de réparation de la route 903 seront entrepris à la mi-septembre. Le ministère de la Voirie et de l'Infrastructure a l'intention de lancer un appel d'offres prochainement. Il n'est pas possible de déterminer combien de temps durera le chantier.

De son côté, le chef de la Première Nation de Canoe Lake, Francis X Iron, mentionne que, dans le passé, il a plusieurs fois demandé au gouvernement de consolider la route, afin d'éviter pareil drame.

Avec les informations de Karel Houde-Hébert

Saskatchewan

Réseau routier