•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Aide aux producteurs de lait : sentiments partagés en Gaspésie et aux Îles

Des vaches dans l'étable

Vaches laitières dans une étable

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Le président du Syndicat des producteurs de lait de la Gaspésie et des Îles, Normand Barriault, réagit de façon mitigée à l'annonce de l'aide fédérale de 1,8 milliard de dollars consentie pour compenser les pertes entraînées par les nouveaux accords de libre-échange, notamment avec l'Europe et les pays de l'Asie-Pacifique.

Ottawa confirme le versement d'une aide directe de 1,8 milliard de dollars sur huit ans, aux 11 000 producteurs laitiers du Canada.

Il s'agit du premier volet des compensations promises aux agriculteurs.

D'une part, M. Barriault se dit heureux que ce dossier soit enfin réglé. Mais d’autre part, il déplore la perte des marchés internationaux pour le lait canadien.

On est contents parce que notre dossier a avancé et qu’on va voir enfin ce qu’on demandait, a-t-il commenté. Mais, il reste qu’on ne retrouvera pas le marché que le gouvernement canadien a donné à d’autres pays.

Oui, des compensations pendant huit ans, mais à terme, le marché donné à d’autres pays. On l’a perdu à tout jamais.

Normand Barriault, président du Syndicat des producteurs de lait de la Gaspésie et des Îles
Cinq vaches laitières sont alignées dans des enclos.

Vaches laitières

Photo : Radio-Canada

À titre d'exemple, pour une ferme moyenne de 80 vaches laitières, le chèque sera de 28 000 $ la première année.

Rémi Massé satisfait de l’entente

Présent à l'annonce, vendredi, le député d'Avignon–La Mitis–Matane–Matapédia, Rémi Massé, s’est dit très heureux de cette entente. C’est une bonne entente négociée avec l’ensemble des parties, a-t-il commenté. Les représentants de l’industrie sont satisfaits.

Par ailleurs, M. Massé a rappelé que la deuxième version de l'accord reste à être ratifiée. Un groupe solide a fait de l’excellent travail au cours des derniers mois et on a au moins une base solide pour négocier, a-t-il indiqué.

La région Gaspésie−Îles-de-la-Madeleine compte 14 producteurs laitiers.

Avec les informations de Sylvie Aubut

Bas-Saint-Laurent

Agro-industrie