•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Ottawa investit pour inclure les hommes dans le mouvement féministe

Un homme et une femme se serrent la main.

Le fédéral alloue près de 600 000 $ à des organismes pour faire la promotion de l'égalité des genres auprès des hommes.

Photo : iStock / fizkes

Radio-Canada

Ottawa lance sa stratégie nationale pour l'égalité des genres en investissant dans des projets qui sensibilisent les hommes à la cause féministe.

Dans son budget 2018, le gouvernement avait déjà prévu 1,8 million de dollars pour faire la promotion de l'égalité des genres au pays.

Environ deux mois avant les élections fédérales, Ottawa se décide à remettre près de 600 000 $ à des organismes, dont deux en Alberta.

Où ira l’argent?

  • 212 000 $ à l’Alberta Council of Women’s Shelters
  • 100 000 $ à Catalyst Canada
  • 125 000 à FOXY
  • 125 000 $ à Next Gen Men

Avec cet argent, l'organisme Next Gen Men, en partenariat avec l'Université de Calgary, créera par exemple des séances de discussion pour hommes dans le but de briser des stéréotypes et de faire de la sensibilisation sur les questions d'égalité de genre.

« Souvent, nous, les hommes, avons des idées préconçues. Par exemple, nous devons être celui qui ramène l’argent à la maison ou être protecteurs », explique Ryan Valley, de Next Gen Men. 

Selon lui, ces stéréotypes font en sorte que certains hommes ne sont pas autant impliqués dans l’éducation de leurs enfants. 

« Alors, les garçons vieillissent en n’ayant pas nécessairement de bon modèles », ajoute-t-il.

L’organisme Foxy, dans les Territoires du Nord-Ouest, souhaite, lui, mobiliser les jeunes hommes autochtones dans la lutte contre le sexisme.

Si Justin Trudeau a voulu faire de son gouvernement un chef de file en matière de féminisme, ses intentions ont été remises en question après le départ de deux femmes de son gouvernement dans la foulée de l’affaire SNC-Lavalin.

« Jamais dans l’histoire de ce pays, nous n'avons eu un gouvernement fédéral qui a considéré l’égalité des sexes comme un moteur économique », dit Maryam Monsef, la ministre du Développement international, en défendant le bilan de son gouvernement et sa modernisation de la loi sur l’équité salariale.

« Optimiste prudent »

Pour Justin Trottier, de l’Association canadienne pour l’égalité, il est important de prôner une approche plus inclusive pour faire des progrès au pays. Il voit l’annonce du gouvernement comme un pas en avant.

« Je me préoccupe de savoir s’il y aura une sorte d’idéologie. Est-ce que les discussions seront complètement ouvertes? », explique-t-il.

Selon lui, les discussions doivent être libres pour que les projets soient un succès.

Michael Kehler, un chercheur en étude sur la masculinité à l’Université de Calgary, pense, de son côté, que l’annonce fédérale lance un message fort.

« Avec ces initiatives, le gouvernement montre qu’il comprend que l’égalité des genres est un enjeu complexe et qu’il touche autant les femmes que les hommes », dit Michael Kehler.

« Leurs efforts doivent être continus », pense-t-il.

Alberta

Égalité des sexes