•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Attaque au camion-bélier : Alek Minassian a admis qu'il conduisait le véhicule

Des policiers en flou et le focus sur la fourgonnette blanche.

Des policiers sur la scène du drame, peu après l'attaque au camion-bélier en avril 2018.

Photo : CBC

Jean-Philippe Nadeau

Alek Minassian a confessé à la police qu'il était au volant de la fourgonnette qui a été utilisée dans l'attaque au camion-bélier du 23 avril 2018 à Toronto, selon de nouveaux documents de cour. C'est une juge ontarienne qui en fait mention dans le document qu'elle a rendu ce midi au sujet de sa décision d'annuler à partir de la fin de septembre un interdit de publication sur toutes les preuves de la Couronne.

Alek Minassian est accusé de meurtre prémédité et de tentative de meurtre relativement à l'attaque qui a fait 10 morts et 16 blessés dans le nord de la métropole. Les médias pourront révéler le 27 septembre certaines preuves de la Couronne à ce sujet, mais la décision de la juge nous permet déjà de dévoiler certaines informations.

On y apprend par exemple qu'Alek Minassian a avoué qu'il conduisait la fourgonnette l'après-midi du 23 avril 2018.

Des agents menottent Alek Minassian, auteur présumé de l'attaque de Toronto, contre une voiture.

L'auteur présumé de l'attaque au camion bélier de Toronto, Alek Minassian, a été arrêté vivant grâce au sang-froid d'un policier ayant refusé de lui tirer dessus.

Photo : Twitter / Clark Hua Zhang

La police n'a par ailleurs toujours pas réussi à décoder les mots de passe de trois de ses appareils électroniques qu'elle a saisis chez lui.

Il y est aussi question de son état de santé mentale, dont la nature n'a pas été précisée et que la défense compte évoquer lors du procès.

On apprend enfin qu'un individu de London, en Ontario, a été arrêté relativement à cette affaire. Alex Penkala a mis en ligne sur YouTube une vidéo dans laquelle il revêt un chandail à l’effigie d'Elliot Rodger, qui a tué six personnes dans un carnage en Californie en 2014.

Alex Penkala y menace une résidence pour étudiantes non identifiée. L'homme de 25 ans a été mis en accusation le 3 mai 2018 pour avoir proféré des menaces contre des personnes non identifiées. Il a été libéré sous caution et assigné à résidence chez sa mère.

Dans sa décision, la juge Ann Molloy, de la Cour supérieure de l'Ontario, explique que des avocats ont soulevé des inquiétudes à son sujet lors des audiences de cet été sur la levée ou non de l'interdit de publication. Les avocats ont laissé entendre que le résident de London aurait vraisemblablement pu être inspiré par l'attaque au camion-bélier de Toronto.

La défense criminelle d'Alek Minassian et la défense civile de sa famille demandaient un interdit de publication complet sur tous ces documents, tandis que la Couronne réclamait un interdit sur certaines preuves.

Dans sa décision, la juge estime notamment que la diffusion de tels documents ne compromettra en rien l'administration de la justice comme le craignaient la défense et la Couronne.

La magistrate explique qu'elle veut aussi donner du temps aux différentes parties pour avertir et préparer les familles des victimes, les survivants et les témoins qui seront appelés à la barre durant le procès, en février prochain.

Les parties ont deux semaines pour en appeler de sa décision, auquel cas la publication de tous ces documents sera retardée.

Toronto

Crimes et délits