•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une infirmière trouvée pour dépanner à l'Isle-aux-Grues

Le CLSC de L'Isle-aux-Grues

Le CLSC de l'Isle-aux-Grues

Photo : Fournie par Pierre Gariépy

Radio-Canada

Les résidents de L’Isle-aux-Grues, en face de Montmagny, auront finalement accès à une infirmière jusqu’au retour de l’infirmier qui est habituellement en service.

Le CLSC devait être fermé toute la semaine parce que le seul infirmier en poste, qui est en vacances, n’avait pu être remplacé.

Le maire Pierre Gariépy a dénoncé la situation en début de semaine et le CISSS a réussi à dégager une infirmière qui assure le remplacement depuis mercredi, et ce, jusqu’à dimanche soir.

Le CISSS disait ne pas avoir réussi à trouver de remplaçant pour la semaine, mais l’évaluation quotidienne des besoins a permis de dégager une infirmière à la dernière minute.

Au moment où on avait prévu les plans de contingence pour l’été, il y a des choix qui ont dû être faits en raison de la pénurie de main-d’oeuvre. Le choix qui avait été fait est de favoriser les clientèles vulnérables en CHSLD et dans les unités d’hospitalisation de l’Hôpital de Montmagny, explique Geneviève Dion, chef des communications au CISSS de Chaudière-Appalaches.

Tout en reconnaissance que ses pressions médiatiques ont peut-être aidé à faire bouger les choses, le maire salue le bon vouloir du CISSS pour régler la situation.

L’absence de personnel infirmier cette fin de semaine inquiétait d’autant plus le maire que la petite localité accueille son tournoi annuel de tirs au pigeon d’argile qui attire une centaine de personnes sur l’île.

Le maire affirme que depuis le printemps l'île s’est retrouvée à découvert à quelques reprises pour quelques heures ou une fin de semaine lors de l’absence de l’infirmier. Pour l'instant, il est prévu qu'il ne soit pas remplacé durant le long week-end de la fête du Travail.

Le maire affirme que l’infirmier fait valoir que son rôle dépasse les soins quotidiens. « Notre infirmier est sur les premières lignes. Il y a déjà eu des accidents de véhicules, de motos, des crises cardiaques. Il est en première ligne aux premiers soins offerts », dit Pierre Gariépy.

Geneviève Dion affirme que la direction du CISSS veut discuter prochainement avec le maire pour voir la couverture médicale nécessaire sur l'île en tenant compte de nos enjeux de pénurie de main-d’oeuvre.

Une centaine d’insulaires résident à L’Isle-aux-Grues. Durant l’été, entre 250 et 400 personnes s'y trouvent chaque jour.

Selon le CISSS de Chaudière-Appalaches, il y a de 8 à 10 interventions des ambulanciers par année à L’Isle-aux-Grues. L’avion qui les transporte prend en moyenne une heure à se déplacer.

Québec

Santé