•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les partis promettent d'améliorer l’économie et la vie des Manitobains

Les quatre chefs de parti au Manitoba.

Les quatre partis en lice ont présenté des promesses d'investissements pour améliorer l'économie de la province et la vie des Manitobains.

Photo : Radio-Canada / Bryce Hoye

Radio-Canada

À la fin de cette première semaine de campagne, les quatre principaux partis en lice au Manitoba ont dévoilé une série de promesses économiques. Les conservateurs promettent plus d’emplois, le Nouveau Parti démocratique (NPD) veut faciliter l’accès à la propriété, les verts promettent un revenu garanti, alors que les libéraux assurent un fonds pour nettoyer les sols contaminés.

Parti progressiste-conservateur

Brian Pallister promet de développer l’économie de la province en annonçant la création de 40 000 nouveaux emplois dans le secteur privé en 4 ans.

« C’est un objectif ambitieux, mais au regard de ce que nous avons accompli, nous pensons que c’est réalisable », affirme-t-il.

En s'appuyant sur le rapport préliminaire sur la planification, le zonage et l'octroi de permis publié en mai dernier, les conservateurs souhaitent faciliter l’octroi de permis nécessaires lors de la création d'entreprises privées.

Les conservateurs souhaitent notamment un assouplissement des règles de la Ville de Winnipeg, d’Hydro Manitoba et du Bureau du commissaire aux incendies.

Certains secteurs spécifiques sont dans la mire du parti, qui annonce vouloir augmenter le soutien à l’industrie touristique et à celle de la production audiovisuelle.

Les conservateurs ajoutent avoir la volonté d’attirer de nouveaux investissements dans la province.

Brian Pallister annonce également vouloir bonifier le programme de développements des routes avec un budget 400 millions de dollars en 4 ans.

Il dit vouloir travailler avec le secteur privé pour créer des emplois dans les technologies vertes.

Enfin, les conservateurs annoncent qu'ils veulent réviser les règles touchant à l’industrie de la bière pour favoriser l'essor des distilleries et des brasseries artisanales.


Nouveau Parti démocratique

Le NPD promet, entre autres, d’aider les jeunes familles.

Wab Kinew annonce une réduction de 1000 $ sur les droits de cession immobilière afin d'aider les gens à acheter une première maison.

« Nous voulons aider les jeunes à bâtir leur avenir ici », déclare Wab Kinew dans un communiqué.

Cette aide serait aussi offerte aux personnes aux prises avec un handicap, même lors d'un deuxième achat.

« L’achat d’une maison, c’est aussi le développement de son patrimoine », déclare Wab Kinew.

Toutefois, le chef du NPD précise qu’un certain minimum serait nécessaire pour avoir accès à cette aide. Ainsi, les achats immobiliers de moins de 150 000 $ ne pourraient bénéficier de cet incitatif.

Wab Kinew assure néanmoins que, avec un prix moyen des maisons variant autour de 310 000 $, l’aide sur les droits de cession immobilière serait bénéfique pour la grande majorité des Manitobains.


Parti libéral

Les libéraux mettent l’accent sur la contamination des sols et promettent la création d’un fonds de 7 millions de dollars par an pour tester les terrains et faire de la prévention.

Le parti dit vouloir notamment prendre à bras le corps le cas des sols contaminés au plomb dans Saint-Boniface, mais également dans d’autres anciens secteurs industriels, comme Weston et Point Douglas.

Le parti de Dougald Lamont précise que ce fonds aura comme responsabilités :

  • de contrôler des sols, de l’air et de l’eau;
  • de renseigner le public au sujet des meilleures pratiques à adopter afin d'assurer la sécurité des familles;
  • d'octroyer des subventions pour des travaux de nettoyage des sols;
  • de financer des partenariats scientifiques afin de trouver les produits toxiques dans le sol et d'évaluer l’efficacité des méthodes de suppression des toxines.

Dougald Lamont dit vouloir utiliser des tests fiables conduisant à des mesures concrètes.

« Nous aurons recours à des prises de sang qui nous permettront de savoir assurément si les résidents ont été exposés au plomb », promet-il.

Il ajoute qu'il veut « avoir aussi recours à d’autres méthodes de nettoyage des sols, comme utiliser des plantes qui accumulent les métaux toxiques du sol ».


Parti vert

Le Parti vert propose quant à lui d’agir « de façon urgente » sur la question de la pauvreté dans la province.

Il propose notamment de réduire la fracture sociale, en particulier dans les communautés du nord, en mettant en place davantage de systèmes de transport en commun pour faciliter l’accès au travail et aux services de santé.

Les verts promettent également la création d’un revenu garanti minimum qui, disent-ils, « éliminera la pauvreté en permettant aux services sociaux de se concentrer sur les questions de santé mentale et de dépendances ».

« Tous les enfants de ce pays, Autochtones ou non, réfugiés ou nouveaux arrivants méritent un bon départ dans la vie avec un toit au-dessus de leur tête et des parents qui ne vivent pas dans la pauvreté »­, promet la chef fédérale des verts, Elizabeth May, en visite à Winnipeg.

Elle ajoute qu’un « revenu minimum garanti pousse tout le monde vers le haut et sauve l’économie canadienne ».

De son côté, le chef provincial des verts, James Beddome, assure que la province aurait les moyens de mettre en place un tel revenu dès l’entrée en fonction de son gouvernement.

Manitoba

Élections provinciales