•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Serge Brideau explique son doigt d’honneur durant le spectacle du 15 août

Le chanteur des Hôtesses d'Hilaire a profité du 15 août pour rappeler aux Acadiens que le premier ministre du Nouveau-Brunswick est unilingue anglophone.

Il faut réfléchir entre deux chansons, estime le chanteur des Hôtesses d'Hilaire, Serge Brideau.

Photo : Radio-Canada

Anaïs Brasier

« Le premier ministre est un unilingue anglophone maintenu au pouvoir par un parti antibilinguisme [l’Alliance des gens du Nouveau-Brunswick (AGNB)], lance le chanteur des Hôtesses d’Hilaire. C’est le fun de faire la fête, mais entre deux bières, faut quand même prendre un peu de recul et réfléchir à ça. »

Serge Brideau persiste et signe : son doigt d’honneur et ses commentaires sur Blaine Higgs lors du spectacle du 15 août à Dieppe jeudi soir étaient bien réfléchis. Je suis pas un petit punk de 14 ans qui veut provoquer juste pour provoquer, ça fait longtemps que j’y pense.

Selon le chanteur du groupe Les Hôtesses d’Hilaire, les grands événements comme la fête nationale des Acadiens représentent l’occasion idéale pour passer un message. C’est le fun ces grandes réunions, c’est le fun faire la fête, mais faut aussi prendre un recul et faire un exercice de conscience.

Regarde-moi ça dans la section VIP, en train de prendre des selfies avec un premier ministre unilingue anglophone et son boss Irving.

Serge Brideau, chanteur des Hôtesses d’Hilaire, lors du spectacle du 15 août 2019 à Dieppe

Selon l’artiste reconnu pour ses opinions engagées, il est facile d’oublier ce qui se passe au Nouveau-Brunswick avec les nouvelles internationales et nationales qui prennent beaucoup d’espace. Il demeure toutefois important de s’y attarder. On a un premier ministre unilingue anglophone, maintenu par Kris Austin et l’Alliance des gens du Nouveau-Brunswick, qui est antibilinguisme, et c’est ça qui nous gouverne aujourd’hui.

Serge Brideau fait référence au fait que le Parti progressiste-conservateur forme un gouvernement minoritaire que l’AGNB a promis d’appuyer durant ses 18 premiers mois au pouvoir.

Serge Brideau, chanteur des Hôtesses d'Hilaire, en entrevue.

Serge Brideau persiste et signe au lendemain du 15 août : son geste était bien réfléchi, assure-t-il.

Photo : Radio-Canada

La fête nationale de l’Acadie, l’endroit approprié?

S’il se dit pour la liberté d’expression, le président de la Société de l’Acadie du Nouveau-Brunswick, Robert Melanson, pense que le spectacle du 15 août n’était pas l’endroit approprié pour les revendications de Serge Brideau.

Mais alors, se demande ce dernier, quel serait l’endroit approprié?

On est d’un bout à l’autre du pays en direct sur Radio-Canada, il y a 20 000 personnes devant moi, c’est quoi la place pour faire des revendications si c’est pas là?

Serge Brideau, chanteur des Hôtesses d'Hilaire

Blaine Higgs assure que son français s’améliore

Blaine Higgs était présent au spectacle du 15 août à Dieppe. Il n’a toutefois pas entendu les propos de Serge Brideau à son égard.

Il assure que, bien qu’il ne soit pas bilingue, il s’attaque à des problèmes concernant tous les Néo-Brunswickois, francophones ou anglophones.

Vous voulez un premier ministre bilingue ou un premier ministre qui a un vrai plan pour la province?

Blaine Higgs, premier ministre du Nouveau-Brunswick
Le premier ministre du Nouveau-Brunswick, Blaine Higgs, en entrevue.

Blaine Higgs assure que son français s'améliore, même s'il est encore loin de pouvoir discuter dans la langue de Molière.

Photo : Radio-Canada

Il assure également que son français s’est amélioré. Il a encore du mal à avoir une conversation dans la langue de Molière, mais il peut maintenant lire des documents rédigés en français.

Avec les informations de Jean-Philippe Hughes

Nouveau-Brunswick

Politique provinciale