•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’association entre le rappeur Jay-Z et la NFL crée des remous

Un homme noir avec une casquette et une veste de camouflage regarde attentivement vers la gauche. Il assiste à une partie de football.

Le rappeur et entrepreneur Jay-Z lors d'une partie de football entre les Rams de Los Angeles et les Chiefs de Kansas City en novembre 2018

Photo : Getty Images / Kevork Djansezian

Radio-Canada

Quelques jours après l’annonce du partenariat entre la Ligue nationale de football (NFL) et son entreprise Roc Nation, le rappeur et entrepreneur Jay-Z a tenu à souligner que, même s’il avait soutenu le mouvement de protestation des joueurs, il souhaitait tout de même, en fonction de sa nouvelle collaboration avec la ligue, apporter des « changements importants » au sein de celle-ci.

Essentiellement, le rôle de Jay-Z dans ce nouveau mariage sera de travailler sur la programmation d’événements de la NFL – ayant notamment un droit de regard sur le choix définitif de l’artiste du spectacle de la mi-temps lors du Super Bowl – mais il sera aussi responsable de la mise sur pied de différentes activités militantes et de mobilisation sociale.

Ces nouvelles responsabilités en font sourciller plusieurs, rapporte The Atlantic, notamment parce que le mari de la chanteuse Beyoncé a, jusqu'à récemment, soutenu le quart-arrière Colin Kaepernick, à l'origine en 2016 du mouvement de boycottage de l'hymne américain pour dénoncer la violence et les injustices envers la communauté afro-américaine. En ce sens, il a d’ailleurs refusé plusieurs invitations de la ligue à se produire lors des derniers Super Bowl.

 Cette nouvelle collaboration avec la NFL serait vue comme étant « hypocrite » par certains médias et spécialistes de football.

Un gain pour la NFL ou pour Jay-Z?

« Je pense que nous sommes ailleurs maintenant, [que nous devons faire autre chose que] nous agenouiller. Je pense qu’il est temps de nous mettre en action », a affirmé Jay-Z en conférence de presse, lors de l’annonce de son partenariat avec la NFL.

Il a d’ailleurs souligné qu’il n’encourageait pas les joueurs à arrêter de protester, mais il a indiqué que la réelle valeur de la protestation devait, selon lui, résider dans une réflexion plus profonde sur les enjeux soulevés.

Je pense que tout le monde comprend maintenant la problématique, qu’il ne faut pas la minimiser. Mais maintenant, il faut faire la lumière sur ce qu’on doit faire pour l’enrayer.

Jay-Z

Cette union entre le rappeur et la ligue de football soulève une autre question : dans quelle mesure Jay-Z a-t-il besoin de mousser ses projets avec la NFL, alors qu’il n’a besoin ni de la plateforme, ni de l’argent, ni des ressources de la ligue? C'est entre autres ce que demande Jemele Hill, rédacteur pour The Atlantic.

Ce dernier se demande s’il ne s’agit pas plutôt d’un gain important pour la NFL, qui peut désormais « accéder au public noir sans culpabilité », dit-il.

La conjointe du joueur Colin Kaepernick, Nessa Diab, a réagi à cette nouvelle sur les réseaux sociaux. Elle a affirmé sur Twitter que le joueur n’avait pas été consulté, ni par la NFL ni par Jay-Z, avant la signature de leur entente.

Avec les informations de The Atlantic, et CBC

Football

Arts