•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Construction : Legault pourrait infirmer un jugement sur l'embauche de travailleurs locaux

Quatre travailleurs de la construction sur un chantier.

Des travailleurs de la construction sont au travail sur un chantier. (Archives)

Photo : La Presse canadienne / Ryan Remiorz

Louis Lessard

Le premier ministre du Québec François Legault qualifie de surprenante la décision du Tribunal administratif du travail d'invalider la règle qui donne priorité aux travailleurs domiciliés dans la région où ils sont embauchés sur un chantier.

Cette semaine, le juge Raymond Gagnon statuait qu’embaucher des travailleurs de la région en priorité serait désormais illégal.

Dans sa décision rendue le 9 août, le juge Gagnon affirme que cette règle porte atteinte à la liberté des salariés d’établir leur domicile à l’endroit de leur choix sans que ce choix ait un impact sur leur possibilité d’embauche.

Le juge fait notamment valoir que le contexte actuel n’est plus le même que lorsque cette règle a été mise en place.

Les politiciens assis devant une table pour annoncer un investissement.

Le premier ministre du Québec, François Legault, ainsi que le ministre fédéral des Transports, Marc Garneau, répondaient à cette question des journalistes lors d'une annonce vendredi des investissements au quai multiusager de Pointe-Noire, à Sept-Îles.

Photo : Radio-Canada

De passage à Sept-Îles, vendredi, François Legault a affirmé que son équipe souhaite prendre le temps d’évaluer les répercussions de cette décision, mais ne cache pas son souhait d'infirmer le jugement du tribunal.

On va essayer de voir et d’analyser s’il y a possibilité de remplacer cette décision.

François Legault, premier ministre du Québec

Je pense qu’il est souhaitable qu’on commence toujours par utiliser les employés qui habitent [dans la région donnée], ajoute-t-il. Il n’y a personne qui aime le fly-in fly-out. On est mieux d'avoir les gens qui sont là de façon permanente.

Le premier ministre a fait ces déclarations en marge d’une annonce à Sept-Îles d'un investissement de 100 millions de dollars au quai multiusager de Pointe-Noire, à Sept-Îles.

Emploi

Politique