•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Deux nouvelles plaintes de femmes contre la succession d'Epstein

Dessin de cour représentant Jeffrey Epstein lors d’une audience au tribunal à New York

Avant son décès en juillet, Jeffrey Epstein avait plaidé non coupable pour des accusations de « trafic sexuel » impliquant plusieurs dizaines de mineures entre 2002 et 2005.

Photo : Reuters / JANE ROSENBURG

Reuters

Deux nouvelles plaintes de femmes affirmant avoir été agressées sexuellement par le financier Jeffrey Epstein, retrouvé mort en prison samedi dernier, ont été déposées contre sa succession.

Les deux plaintes ont été enregistrées jeudi soir. Les deux femmes, dont l'identité n'est pas révélée, sont désignées sous les vocables de Jane Doe 1, résidant à Okinawa, au Japon, et Jane Doe 2, de Baltimore.

L'autopsie du corps de Jeffrey Epstein, qui était âgé de 66 ans, laisse penser à un suicide par pendaison.

Avant son décès en juillet, Jeffrey Epstein avait plaidé non coupable pour des accusations de trafic sexuel impliquant plusieurs dizaines de mineures entre 2002 et 2005.

Le sexagénaire était soupçonné par la justice d'avoir recruté et payé des filles pour des massages à caractère sexuel.

Les deux nouvelles plaignantes précisent qu'elles travaillaient en tant qu'hôtesses en juin 2004 dans un restaurant situé juste à côté d’Union Square, à Manhattan, lorsqu'une recruteuse, dont le nom n'est pas précisé, est venue leur offrir plusieurs centaines de dollars chacune pour pratiquer des massages à Jeffrey Epstein dans son manoir situé dans l'Upper East Side.

Les plaignantes ont déclaré ignorer avoir fait partie du réseau de trafic sexuel imputé à Jeffrey d'Epstein jusqu'au mois dernier, quand il a été arrêté.

Une première plainte contre la succession de Jeffrey Epstein a été déposée mercredi par Jennifer Araoz, 32 ans.

Justice

International