•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le CHSLD de Macamic sera agrandi

Marguerite Blais parle derrière un lutrin du gouvernement du Québec, la députée Suzanne Blais et la PDG du CISSS-AT Caroline Roy derrière elle.

La ministre de Aînés Marguerite Blais s'est déplacée à Macamic pour en faire l'annonce.

Photo : Radio-Canada / Alexia Martel-Desjardins

Alexia Martel-Desjardins

La ministre responsable des Aînés et des Proches aidants, Marguerite Blais, a annoncé l'agrandissement du Centre d'hébergement et de soins de longue durée (CHSLD) de Macamic, le 16 août.

Un nouveau bâtiment sera construit et pourra accueillir 80 chambres individuelles. En ce moment, il reste une dizaine de chambres pour deux personnes au CHSLD de Macamic, construit dans les années 50.

La ministre Blais a indiqué que le gouvernement a garanti le budget pour l'agrandissement, mais ne s'est pas avancée sur un chiffre. Et bien écoutez, je ne veux pas parler de budget, répond-elle. Il faut que les gens puissent déposer des offres pour construire le bâtiment. Alors si je vous dis aujourd'hui combien ça va coûter, je mets la charrue devant les boeufs, dit-elle.

Le projet d'agrandissement est sur la table depuis près de 15 ans. La ministre Blais a justifié ces délais par les changements de plans pour reconstruire le CHSLD. Alors on voulait rénover le CHSLD à une époque, en 2013, 2014, 2015, raconte-t-elle. Ça n'a pas été possible de le faire, à cause de la vétusté, peut-être, pour des personnes en perte d'autonomie, de le faire, précise-t-elle.

Un centre d'hébergement de soins de longue durée vu de l'extérieur.

Le CHSLD de Macamic

Photo : Radio-Canada / Alexia Martel-Desjardins

Les 80 chambres individuelles ne représentent toutefois pas des places supplémentaires. La présidente-directrice générale du Centre intégré de santé et service sociaux de l'Abitibi-Témiscamingue (CISSS-AT), Caroline Roy, explique que le transfert des résidents vers la nouvelle construction permettra d'améliorer les services.

Effectivement, ce ne sont pas 80 nouvelles places, c'est réellement un déplacement, note-t-elle. Par contre, c'est une belle opportunité pour nous parce qu'on va maintenir l'utilisation des locaux actuels ici dans la bâtisse à Macamic pour bonifier l'offre de service et donner de meilleurs environnements pour les services actuels, entre autres à l'unité de réadaptation fonctionnelle intensive, qui est exclusivement à Macamic.

La députée d'Abitibi-Ouest, Suzanne Blais, était présente. On est très heureux, les citoyens et le centre hospitalier, de cette grande nouvelle, dit-elle. La communauté de Macamic se réjouit de cette belle annonce.

Un autre projet possible à Palmarolle

La ministre a mentionné qu'elle reviendrait dans la région dans les prochains mois pour faire une annonce à Palmarolle. On va annoncer les maisons des aînés à l'automne, d'ici la fin de l'année, le plus rapidement possible, et ce sera par la suite qu'on pourra revenir faire un tour, a-t-elle mentionné.

Depuis la fermeture du CHSLD de Palmarolle, la MRC a toujours besoin d'un établissement d'hébergement, remarque Caroline Roy. Elle souhaite que le projet de maison des aînés soit approuvé prochainement. Il y a eu un dépôt de maison des aînés pour Palmarolle, et on attend dans les prochains mois, je l'espère, pour avoir la confirmation de la concrétisation d'un projet, dit-elle.

Il faudra attendre encore quelques années avant de voir la première pelletée de terre du nouveau bâtiment au CHSLD de Macamic. Les étapes préliminaires du projet et les plans et devis seront réalisés de 2020 à 2021 selon les prévisions du gouvernement caquiste.

Abitibi–Témiscamingue

Politique provinciale