•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Serge Boivin, l'agriculteur Ironman

Le reportage de Jean Arel

Photo : Radio-Canada / Jean Arel

Radio-Canada

En plus de se consacrer à son métier d'agriculteur, Serge Boivin a décidé de se lancer un défi de taille. L'homme de 52 ans participera dimanche à l'Ironman de Mont-Tremblant.

Depuis quelques mois, Serge Boivin est devenu, par la force des choses, un agriculteur à temps partiel. Il consacre une grande partie de son temps à son entraînement.

« Je voulais prendre soin de moi et trouver un objectif qui ferait que ça me motiverait de m'entraîner. »

Dans les deux derniers mois, dès la fin des semences, le producteur laitier a consacré en moyenne 14 heures à son entraînement par semaine tout en ayant à s'occuper de 300 vaches et de 220 hectares de culture.

Heureusement, il peut compter sur son entourage pour l'épauler, dont sa nièce Kaila Boivin. Il est très courageux, surtout avec la ferme. C'est très très demandant, dit-elle. Même si elle doit mettre les bouchées doubles, les nombreuses tâches sont accomplies aisément grâce à l'aide de tous.

La conjointe de Serge l'appuie également. Serge a besoin de défis. Juste le fait de s'entraîner, je pense que ça le change déjà à tous les jours, explique Annie Lévesque, qui a gravi le Kilimandjaro à ses côtés l'an dernier. L'agriculteur a également fait le demi-Ironman il y a deux ans.

Serge Boivin s'entraîne en vélo dans la région de Coaticook.

Serge Boivin est producteur laitier et s'entraîne 14 heures par semaine pour faire l'Ironman de Mont-Tremblant.

Photo : Radio-Canada / Jean Arel

Cette fois-ci, il s'attaque à 3,8 km de natation, 180 km de vélo, puis 42,2 km de course à pied. Oui, parfois, je trouve que c'est trop. C'est ce que je me disais en m'entraînant, affirme en riant M. Boivin. Je trouve que ces défis-là permettent de découvrir des choses sur soi-même. En dedans de moi, je vais chercher des possibilités que je ne connaissais pas, ajoute-t-il.

Si je réussis à faire ça dimanche, je vais être très fier.

Serge Boivin, agriculteur

Serge Boivin espère réaliser en moins de 13 heures ce qui sera peut-être le seul Ironman de sa vie.

Estrie

Triathlon