•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un simulateur de conduite pour les chauffeurs de camion semi-remorque voit le jour

Un homme est au volant d'un simulateur de conduite.

Le président de Custom Courier, Stacey Kliewer, affirme que le simulateur permet aux gens d'apprendre à conduire un camion semi-remorque dans un environnement détendu, où les erreurs sont permises.

Photo : Matthew Garand

Radio-Canada

Une entreprise de Saskatoon, Custom Courier, propose aux personnes qui désirent apprendre à conduire un camion semi-remorque d’utiliser un nouveau simulateur de conduite.

Le simulateur ressemble à un jeu vidéo dans lequel les utilisateurs peuvent notamment réaliser des manoeuvres de marche arrière et faire l'essai de la conduite sous la pluie et dans le brouillard.

Le programme permet aussi de ressentir les effets de la conduite sur la glace ou le gravier, puisque le siège et les roues vibrent lorsque le conducteur s’aventure dans de telles situations.

La conduite sur des autoroutes urbaines achalandées ainsi que la conduite à travers des passages étroits des Rocheuses, par exemple, sont aussi intégrées dans le simulateur.

Ce sont des situations dans lesquelles un conducteur n’a pas l’occasion de se retrouver à Rosetown ou à Estevan, estime Wade Corriveau, qui a essayé le simulateur.

Ces simulateurs sont utilisés depuis plusieurs années pour former les pilotes d’avion. Le président de Custom Courier, Stacey Kliewer, estime qu’il s’agit d’une bonne façon d’apprendre, mais aussi d’améliorer les habiletés de conduite dans un environnement détendu.

Ça ne peut que renforcer la sécurité pour tous les usagers de la route, estime-t-il.

En mars, le gouvernement de la Saskatchewan a rendu obligatoire la formation des chauffeurs de camion semi-remorque. La mesure a été instaurée peu de temps après l’accident qui a coûté la vie à 16 membres de l’équipe de hockey des Broncos de Humboldt.

Le vice-président de la Société d’assurances de la Saskatchewan, Kwei Quaye, est satisfait de constater que des initiatives pour améliorer la sécurité sur les routes voient le jour, mais il souligne que ces simulateurs ne peuvent pas remplacer les formations obligatoires.

Avec les informations de Jason Warick, CBC News

Saskatchewan

Transports